Une semaine après la sortie du rapport de l'ONG Oxfam, qui épingle les 20 plus grandes banques européennes et un an après les "Panama Papers", la transparence reste au minimum.

Des militants d'ATTAC ont placé une pancarte sur la façade d'une banque Société Générale sur l'avenue des Champs-Élysées, d'une manifestation visant à dénoncer l'évasion fiscale le 1er avril 2017 à Paris.
Des militants d'ATTAC ont placé une pancarte sur la façade d'une banque Société Générale sur l'avenue des Champs-Élysées, d'une manifestation visant à dénoncer l'évasion fiscale le 1er avril 2017 à Paris. © AFP / François Guillot

C’était il y a un an, au terme d’une gigantesque enquête journaliste publiée simultanément dans 80 pays, via 76 médias différents. Une enquête mondiale, donc, pour dénoncer une fois encore les circuits et les conséquences de l’évasion fiscale sous toutes ses formes, individuelles, collectives, politiques et étatiques.

Qu’en est-il un an après ?

Pour nous en parler Nicolas Demorand reçoit :

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.