Surprise en Israël, après les élections législatives : le Likoud de Benyamin Netanyahu sort vainqueur du scrutin et dégage une majorité à la Knesset, malgré les affaires judiciaires qui pèsent sur le Premier Ministre sortant. Analyse avec le politologue Samy Cohen.

Israël au lendemain des élections législatives. Ici Benjamin Netanyahu après l’annonce des résultats des élections au siège de son parti au Likoud, Tel-Aviv, mars 2020
Israël au lendemain des élections législatives. Ici Benjamin Netanyahu après l’annonce des résultats des élections au siège de son parti au Likoud, Tel-Aviv, mars 2020 © AFP / ARTUR WIDAK / NURPHOTO

Ces énièmes élections législatives, les troisièmes en moins d'un an, auront donc réservé leur lot de surprises. D'abord par le fort taux de participation relevé, à 71,2% - une mobilisation liée à la volonté des électeurs d'éviter une nouvelle échéance électorale, alors que la fatigue des citoyens se fait ressentir.

Mais les résultats eux-mêmes étaient difficilement prévisibles. Ils placent le Likoud en tête à la Knesset avec 37 sièges, tandis que le Bleu-Blanc de Benny Gantz accuse un léger recul, à 34 élus. La ligue arabe se place en troisième position, et l'alliance de gauche subit, elle, une défaite cuisante, à 7 sièges seulement. 

Ces chiffres prouvent que la stratégie de Netanyahu, qui a opéré un virage à droite lors de la campagne électorale, s'est avérée payante. 

Cette victoire ne règle pourtant pas le problème de l'instabilité politique en Israël. 

Car le Premier Ministre est toujours sous le coup d'accusations de blanchiment, de fraude fiscale et de corruption - il devrait être jugé le 17 mars prochain, ce qui pourrait rebattre les cartes au Parlement. 

Par ailleurs, sa victoire d'une courte tête ne lui assure qu'une majorité absolue à ras, sans marge de manœuvre, et il lui faudra trouver des soutiens hors du Likoud... Une urgence politique, alors que le budget 2020 du pays n'a pas pu être voté pour l'instant, faute de majorité définie.

Avec nous pour en parler

Samy Cohen est directeur de recherche émérite au CERI Centre d'Etudes et de Recherches Internationales de Sciences Po.

Nous entendrons également Frédéric Métézeau, correspondant de Radio-France à Jérusalem.

Le bruit du monde est à Chypre

Un reportage d’Alexandre Billette et Céline Pierre-Magnani

Direction Chypre, en Méditerranée orientale. Comment se passent la cohabitation sur cette île, divisée depuis le coup d'Etat d'officiers pro-grecs en 1974 ? Les deux communautés de l’île, grecque et turque, sont divisées et séparées par la Green Line, une zone tampon contrôlée par l’ONU. Et si la situation est aujourd’hui pacifiée, le processus de réconciliation est toujours compliqué...

Programmation musicale

  • Billie Eilish - No Time to Die
  • Finley Quaye - Sunday Shining
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.