Entre les négociations échouées du Brexit et la gestion chaotique de l'épidémie de Covid-19, la rentrée s'annonce difficile pour Boris Johnson. Alors que la popularité du Parti Conservateur vient de chuter dans les sondages, il devra rectifier le tir et rendre des comptes pour ses décisions politiques.

Royaume-Uni : Boris Johnson sur tous les fronts
Royaume-Uni : Boris Johnson sur tous les fronts © AFP / WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO

C'est un Boris Johnson affaibli qui fait sa rentrée politique cette semaine, vivement contesté par l'opposition et remis en cause par son propre parti. Des sondages montrent une chute de popularité de 26 points, pour les Conservateurs, depuis le début de la mise en place du confinement, et les intentions de vote donnent une égalité avec les Travaillistes. 

Accusé d'avoir un gouvernement désorganisé et qui navigue à vue, ses décisions pendant l'épidémie de Covid-19 ont fait de l'Angleterre le pays le plus endeuillé d'Europe, avec un total de plus de 40 000 victimes. En parallèle, les négociations pour le Brexit n'avancent pas et l'organisation de la rentrée scolaire inquiète beaucoup alors que semble se profiler une recrudescence des contaminations. 

Boris Johnson devra être sur tous les fronts, autant à droite qu'à gauche. Du côté de l'opposition, le nouveau leader du Parti Travailliste, Keir Starmer, semble réussir à mettre en place une opposition sérieuse et crédible qui rompt avec l'héritage de Corbyn. Chez les Torries, le Premier Ministre devra rendre des comptes au "Comité 1922", comité d'organisation interne du Parti Conservateur, dont le vice-président, Charles Walker, a récemment critiqué la manière de gouverner de Boris Johnson et lui reproche un climat d'incertitude au sein du gouvernement.

Avec nous pour en parler

  • Pauline Schnapper, professeur de civilisation britannique à la Sorbonne Nouvelle.

Aussi au sommaire cette émission

  • Écris-moi l'Amérique, par François Busnel
  • Le Bruit du Monde est en Israël, avec un reportage de Frédéric Métézeau 
  • Sous les Radars, par Amélie Perrier
  • Le Monde à l'envers, l'édito de Jean-Marc Four

Programmation musicale 

  • Michael KIWANUKA - Black man in a white world
  • Jorja SMITH - By any means
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.