Le scandale autour de l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia a finalement éclaboussé le gouvernement maltais. Samedi, le Premier Ministre Joseph Muscat a annoncé sa démission pour la mi-janvier. Explications avec les journalistes Arthur Bouvart et Sylvain Tronchet, qui ont pris part au Daphne Project

Joseph Muscat a annoncé le 30 novembre 2019 qu’il démissionnerait de son poste le 18 janvier 2020.
Joseph Muscat a annoncé le 30 novembre 2019 qu’il démissionnerait de son poste le 18 janvier 2020. © Maxppp / DOMENIC AQUILINA / EPA / Newscom

Samedi 30 novembre, sous la pression médiatique et celle de la rue, le Premier ministre maltais a dû présenter sa démission. Elle prendra effet lorsque sa succession sera désignée, au mois de janvier prochain. Son entourage est soupçonné d'avoir orchestré le meurtre de Daphne Caruana Galizia, plus de deux ans après les faits - notamment Yorgen Fenech, un homme d'affaires proche des dirigeants maltais, qui vient d'être arrêté.  

Plusieurs de ses proches, dont son chef de cabinet et son ministre de l'Economie, sont mis en cause par les révélations des Panama Papers, vaste investigation à laquelle Daphne Caruana participait. La journaliste maltaise enquêtait depuis plusieurs années sur des faits de corruption et de fraude sur l'île. Elle avait été assassinée, le 16 octobre 2017, sans parvenir au bout de son travail - une bombe avait été placée dans sa voiture, et la thèse de l'attentat avait rapidement été retenue. 

Depuis, un réseau de 45 journalistes du monde entier a poursuivi ses enquêtes inachevées au sein du Daphne Project, piloté par la plateforme Forbidden Stories. Comptes offshore, achat de passeports européens, liens avec la dictature azerbaïdjanaise : leur travail a révélé que l'île maltaise a servi de paravent pour un grand nombre de fraudes.

Avec nous pour en parler : 

Sylvain Tronchet, journaliste à la cellule d'investigation de Radio France et Arthur Bouvart, journaliste à Forbidden Stories, plateforme qui reprend les enquêtes de journalistes morts ou en danger. Tous deux ont collaboré au Daphne Project.

A Malte, nous entendrons également Corinne Vella, soeur de la journaliste assassinée, interviewée par Martin Roux.

  • Le bruit du monde est à Kadavogo, au nord de la Côte d'Ivoire. Un reportage d'Amandine Réaux

Alors que ses pays frontaliers sont fortement touchés par le terrorisme, la Côte d'Ivoire n'a encore vu aucun attentat se dérouler sur son sol. Mais en prévention, les autorités ont renforcé les dispositifs de sécurité. A Kadavogo, un village dans le nord du pays, les forces de l'ordre patrouillent en permanence aux côtés des militaires. Ils ont pour mission de sécuriser la frontière poreuse avec le Burkina Faso, où les cellules terroristes sont très actives. 

Un peu plus à l'Est, à Kaouara, la présence militaire s'est intensifiée, et les habitants doivent rapporter tout comportement suspect aux autorités...

  • Le cinéma en VO revient sur la sortie du film Made in Bengladesh. Par Eva Bettan

Dans ce long-métrage réalisé par Rubaiyat Hossain, réalisatrice bangladaise, on suit une ouvrière qui créé un syndicat dans son usine de textiles, afin de dénoncer la difficulté de ses conditions de travail. Seules des femmes y sont employées, qui travaillent dur, six jours sur sept. Mais elles ne sont pas que victimes : dans un pays où le pouvoir politique est détenu par des femmes, elles sont aussi actives et revendicatrices de décence, d'autonomie.

Programmation musicale

Haïm - Summer Girl

Tiggs Da Author - Georgia  

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.