Les élections du 20 décembre ont laissé un Parlement espagnol très fragmenté . Elles ont misfin au bipartisme et à l'alternance entre le Parti Populaire (PP) et le Parti Socialiste (PSOE) , notamment avec l’émergence de deux partis : Podemos , parti radical de gauche, et Cuidadanos , le nouveau parti libéral.

Aucun des quatre n'a atteint les 30% des voix . Aucun bloc de droite ni de gauche n'obtient la majorité absolue.

Ainsi, même si les conservateurs du PP sont arrivés en tête, ils ont besoin d'une grande coalition , comme en Allemagne, avec Cuidadanos et le PSOE pour pouvoir gouverner au Parlement. Mais, les socialistes, arrivés second, ne le permettront certainement pas. Une coalition à gauche , comme au Portugal, serait-elle possible ? Sachant que le PSOE est divisé sur la question d'une coalition alternative avec Podemos, arrivé troisième et très attaché à la question catalane.

Le 13 janvier 2016 aura lieu l'installation du nouveau Parlement ainsi que le premier vote pour désigner le président de l'Assemblée . Si dans les deux mois qui suivent ce vote, personne n'obtient l'investiture, la constitution est claire, il faudra organiser de nouvelles élections.

Par ailleurs, il existe un autre problème pour la formation d'un nouveau gouvernement : celui de la Catalogne qui veut toujours devenir indépendante. La formation de ces deux gouvernements est toujours en attente : pour la Catalogne depuis le 27 septembre, et pour l'Espagne depuis le 20 décembre.

L'incertitude politique règne donc en Espagne tant sur le plan fédéral qu'en Catalogne. Pour en parler, les invités de Nicolas Demorand sont Jean-Jacques Kourliandsky , chercheur à l'IRIS sur les questions ibériques, et Jorge Lago , chargé des questions internationales à Podemos.

S'exprimant devant ses partisans, Mariano Rajoy a déclaré qu'il allait tenter de former un gouvernement
S'exprimant devant ses partisans, Mariano Rajoy a déclaré qu'il allait tenter de former un gouvernement © MaxPPP

Les invités

Les références

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.