Le Président Erdogan est attendu demain à l'Elysée pour discuter, entre autre, des relations bilatérales entre Paris et Ankara. En Israël, 40 000 migrants menacés par un programme d’expulsion ; A la rencontre de Tony Blair qui est encore loin de la retraite ; Enfin, la citoyenneté européenne existe-t-elle ?

Erdogan est attendu vendredi à l'Elysée pour discuter, entre autre, des relations bilatérales entre Paris et Ankara
Erdogan est attendu vendredi à l'Elysée pour discuter, entre autre, des relations bilatérales entre Paris et Ankara © AFP / LUDOVIC MARIN

Turquie. Demain, Emmanuel Macron reçoit le président turc, pour la première fois depuis le putsch avorté en juillet 2016. Les purges menées par le pouvoir, notamment au sein de la société civile, lui ont valu de nombreuses critiques en Europe au regard de la défense des Droits de l’homme. Lors de leur entretien, les deux dirigeants devraient aborder la question des droits de l'homme, celle des journalistes emprisonnés, les négociations quant à la candidature d'adhésion à l'UE, la situation en Syrie et le statut de Jérusalem. On en parle avec Dorothée Schmidt, Chercheur, responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri.

Les deux reportages du jour : 

  • En Grèce. Elle peine à faire démarrer son économie et les investissements étrangers sont impatiemment attendus. En revanche, le tourisme explose avec 30 millions de voyageurs cette année. Pendant que l’industrie du mariage, secteur en plein boom, risque de s’effondrer depuis que l’Église a crié au sacrilège. Les professionnels du tourisme sont consternés pour le manque à gagner que cela causerait.
    Signé Angélique Kourounis.
  • En Israël, près de 40 000 migrants, venus du Soudan, du Darfour, et d’Erythrée ont jusqu'à la fin mars pour quitter Israël, au risque de finir emprisonnés. Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a lancé un programme d’expulsion estimant que les migrants sont une menace pour l’Etat. Reportage de notre correspondante à Tel-Aviv, Marie Semelin. 

Le portrait de la semaine. Claude Guibal a croisé Tony Blair. L’ancien premier ministre britannique, n’est pas à la retraite. Il vient de s’exprimer contre le Brexit. Depuis plusieurs mois, il sillonne l’Afrique, comme au Togo, où un projet de développement lui a été confié, dans le cadre de sa fondation, le Tony Blair Institute. Il a aussi officié comme envoyé spécial au Proche-Orient du quartet des nations unies. 

Le Vrai/Faux de l’Europe. Delphine Simon revient sur les vœux d’Emmanuel Macron qui en a appelé à un sursaut européen, soucieux de lancer des conventions démocratiques à travers le continent. Il a notamment évoqué « l’inexistence d’une citoyenneté européenne ».

Les invités
Programmation musicale
  • BAXTER DURY

    PRINCE OF TEARS

    2017

  • MARTHA AND THE MUFFINS
    MARTHA AND THE MUFFINS

    Echo beach

    1987

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.