Entretien exclusif avec Ensaf Haidar

En mai 2014, les autorités saoudiennes ont condamné Raif Badawi à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet. Il a été reconnu coupable d’avoir insulté l’islam dans ses écrits et sur son site Internet, créé pour encourager le débat public. Invitée, Ensaf Haidar , l'épouse de Raïf Badawi, bloggueur saoudien condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour « insulte à l’islam ». Témoignage recueilli par Dominique André.

La liberté d'expression menacée

Avec Geneviève Garrigos , Présidente d'Amnesty international France et Christophe Deloire , secrétaire général de Reporter sans frontières (RSF).

Ci-dessus, la lettre du fils de Raïf Badawi à son père (vidéo Amnesty France). Et sur le site d'Amnesty International, la campagne #JeSuisRaif pour soutenir le blogueur saoudien.

Retour sur la conférence de presse de François Hollande

Les dossiers internationaux brulants sur le bureau de François Hollande : l'Ukraine, l'Europe et la Grèce.

Ci-dessous, la conférence de presse du 5 février, dans son intégralité :

Argentine : la mort du Procureur Nisman

Scandale politico- juridique en Argentine après la mort d’un procureur argentin. Alberto Nisman était en charge de l’enquête sur l’attentat de 1994 à Buenos Aires contre l’AMIA, la mutuelle juive argentine. Le 19 janvier, il devait présenter devant le Parlement argentin une plainte contre la Présidente Cristina Kirchner, accusée d’avoir couvert l’Iran contre un accord commercial.

Mais il est retrouvé mort, la veille, chez lui, une balle dans la tête. Il s’agirait d’un suicide. Mais cette thèse n’est toujours pas confirmée. Et la procureur Viviana Fein, qui enquête sur la mort de Nisman, a reconnu qu’il avait demandé le placement en détention de la Présidente et de 4 de ses proches pour « entrave à la justice ». Corruption, mensonge et mafia… Une affaire digne d’un film d’espionnage que nous explique notre correspondante à Buenos Aires, Caroline Vicq .

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.