Le 1er juillet 2002, la Cour pénale internationale entre en fonction . Son rôle est de poursuivre les auteurs de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis depuis cette date. C'est le 23 juin 2004 que le procureur ouvre sa première enquête en République démocratique du Congo, puis quelques semaines plus tard pour les crimes commis dans le nord de l'Ouganda. Le 30 novembre 2011 l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo est transféré à La Haye, l'ouverture de son procès est prévue le 28 janvier 2016.

Depuis sa création, le procureur a ouvert des enquêtes dans neuf pays, tous en Afrique, et 32 suspects ont été poursuivis. Depuis 2002, trois jugements ont été rendus, dont un acquittement et huit accusés sont en cours de procédure.

Stéphanie Maupas est l'invitée de Nicolas Demorand . Elle vient pour présenter son nouveau livre, qui paraîtra le 14 janvier 2016 aux éditions Don Quichotte, Le Joker des puissants : le grand roman de la Cour pénale internationale .

Dedans elle y raconte les arcanes de la Cour pénale internationale . Cette journaliste indépendante et correspondante à la Haye pour Le Monde , a sillonné les prétoires de la Cour pénale internationale pendant plus de 15 ans. A travers les histoires de chefs d'Etat, politiciens et présidents déchus, elle montre comment cette institution, promesse d'un futur libéré de l'impunité à sa création en 2002, s'est transformée en arme diplomatique au service des puissants .

la cpi va ouvrir une enquête sur les violences en centrafrique
la cpi va ouvrir une enquête sur les violences en centrafrique © reuters

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.