Demain, les Écossais seront appelés à voter pour élire leurs représentants au Parlement. En ligne de mire : l'organisation d'un nouveau référendum sur l'indépendance en cas de victoire du Scottish National Party, donné favori du scrutin.

Elections législatives en Ecosse : le Royaume-Uni éparpillé façon pulse ! Une photo dans le Parlement écossais, Édimbourg
Elections législatives en Ecosse : le Royaume-Uni éparpillé façon pulse ! Une photo dans le Parlement écossais, Édimbourg © AFP / ANDY BUCHANAN / POOL

Jeudi 6 mai, plusieurs élections se dérouleront au Royaume-Uni : des élections législatives en Écosse et au Pays de Galles et des élections municipales en Angleterre. Alors que le Brexit et la pandémie ont déstabilisé le pays, ces élections s'avèrent cruciales pour l'unité de la Grande-Bretagne. 

En Écosse, elles sont synonymes d'espoir pour les électeurs du Scottish National Party (SNP), le premier parti national. L'obtention de la majorité des sièges au Parlement donnerait davantage de légitimité à sa dirigeante, Nicola Sturgeon, pour demander à Londres l'organisation d'un nouveau référendum quant à l'indépendance de l'Écosse.

Celui organisé en 2014 avait été sanctionné par un "non" prononcé par 55% des votants. Depuis, le Brexit est passé par là : les Écossais s'étaient déclarés à 62% contre la sortie de l'UE, ravivant les velléités d'indépendance du SNP. Des intentions qui pourraient faire tâche d'huile et inspirer d'autres partis indépendantistes, comme le Plaid Cymru dont le projet sécessionniste serait soutenu par un tiers des Gallois. 

Avec nous pour en parler 

Nathalie Duclos est maître de conférences en civilisation britannique à l’université de Toulouse 2-Jean Jaurès et spécialiste de l'Écosse.

Nous entendrons également un reportage de Richard Place, correspondant de Radio France au Royaume-Uni.

Le Bruit du monde est en Libye, dans la ville de Tarhouna où une milice a fait régner la terreur 

Méfiez vous des avancées politique de ces derniers mois, la situation sur le terrain reste toujours extrêmement préoccupante. Depuis la chute du Colonel Kadhafi, les milices règnent. Ces groupes armés se sont réparti chaque parcelle du pays. 

Le pays ne compte ni armée, ni véritable police. Ces milices se nourrissent des trafics d’essence, de drogue, d’êtres humains, de migrants tout en terrorisant la population. Ce fut particulièrement le cas dans la ville de Tarhouna, dans le Nord de la Libye, où notre correspondante a pu se rendre. 

Un reportage signé Maurine Mercier. 

Également au programme de cette émission

  • Sous les radars, par Marion L’hour                                                         
  • Le cinéma en VOD, par Corinne Pélissier 

Le nouveau projet du maître du cinéma fantastique, Guillermo del Toro, réalisateur oscarisé pour La Forme de l’eau, arrive sur Netflix... 

  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four   

Programmation musicale 

Gal COSTA et Rodrigo AMARANTE - Avarandado

Brittany HOWARD - Georgia 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe