Après l’euphorie des premières semaines, l’intégration est devenue le sujet de préoccupation n°1 des allemands. Décryptage avec Catherine Wihtol de Wenden.

La chancelière allemande Angela Merkel, 6 septembre 2016
La chancelière allemande Angela Merkel, 6 septembre 2016 © Reuters / Stefanie Loos

Il y a un an, alors que la photo du petit Aylan 3 ans, retrouvé mort noyé sur une plage de Bodrum en Turquie, faisait le tour du monde, 20 000 migrants franchissaient la frontière allemande en une seule journée.

Retour sur un an de crise migratoire avec Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche au CNRS (CERI-Sciences Po), spécialiste des migrations internationales.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

► A LIRE AUSSI | Régionales allemandes : une défaite symbolique pour Merkel

Les invités
L'équipe