À l’approche des élections législatives prévues en mai, le Liban, toujours pas sorti de la crise, essaie de se rapprocher de Washington. Nicolas Demorand reçoit Antoine Basbous.

Le mur controversé qui est construit autour du camp d'Ain El-Helweh surpeuplé et appauvri, le plus grand camp de réfugiés palestinien du Liban, près de la ville côtière sud de Sidon.
Le mur controversé qui est construit autour du camp d'Ain El-Helweh surpeuplé et appauvri, le plus grand camp de réfugiés palestinien du Liban, près de la ville côtière sud de Sidon. © AFP / Stringer

Le Liban en première ligne dans la crise des réfugiés, ils sont sans doute un million dans un pays de 6 millions d’habitants au maximum.

Le Président libanais, Michel Aoun, faisant écho à une proposition de campagne de Donald Trump, a demandé à ce que des zones réservées aux réfugiés soient établies en Syrie, pour soulager son pays. C’est une première.

Décryptage et analyse d'Antoine Basbous politologue, spécialiste du monde arabe, de l'islam et du terrorisme islamiste, fondeur de l'Observatoire des Pays Arabes.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.