Une géopolitique du pouvoir

Ce qu'on a appelé la mondialisation dans les années 1990 n'est en fait pas si mondialisée que cela. Même si ceux que l'on désigne par le terme d'émergents ont une influence certaine sur l'équilibre mondial, ils sont loin d'avoir tenu les promesses qu'on leur avait attribuées... Aujourd'hui, le partage du monde entre deux acteurs super puissants est largement avéré. C'est la Chine, et les États-Unis qui dominent, et mondialisent le reste du monde.

Les clés de la puissance
Les clés de la puissance © electre

Un jour dans le monde reçoit Jean-Louis Beffa , chercheur en économie, qui publie un livre sur ce qu'il appelle une "co-domination" de la Chine et des États-Unis :Les clés de la puissance (Seuil).

Il y peint les rapports de puissance qui se jouent entre les acteurs, et fait le point sur la domination américaine et chinoise, qui n'est, d'après lui, pas prête de faiblir.

Réagir face à la montée du chômage à Sidi Abdellah, en Algérie, par Leïla Berrato.

Quatre-vingt-dix mille nouvelles entreprises. C’est l’objectif de l’année 2015 pour les autorités algériennes, pour faire face au chômage et aider à la diversification de l’économie, complètement dépendante du pétrole. Pour y parvenir, les autorités veulent s’appuyer sur les incubateurs de start-up. Il y en a six dans le pays. Celui de Sidi Abdellah, à une quarantaine de kilomètres de la capitale, accueille de jeunes algériens qui font le pari des nouvelles technologies. Un reportage de notre correspondante à Alger de Leïla Beratto .

Le drame du camp palestinien de Yarmouk en Syrie.

L'ONU se penche sur le sort des réfugiés de Yarmouk en Syrie.
L'ONU se penche sur le sort des réfugiés de Yarmouk en Syrie. © Reuters

Le camp de Yarmouk symbolise à lui seul le drame du peuple palestinien. Créé en 1957 à huit kilomètres à peine du centre-ville de Damas, il était considéré il n'y a pas si longtemps comme la capitale de la diaspora palestinienne. En quelques années, il était devenu l'un des camps les plus grands du Moyen-Orient. Près de 160 000 personnes y étaient entassées dans l'une des zones les plus densément peuplées de Syrie. Les explications du correspondant de Radio France à Beyrouth, Omar Ouahmane .

La chronique culture de Matthieu Culleron.

Ce soir, on parle cinéma avec la sortie en salle du premier film de Ryan Gosling, Lost River . Un film qui avait été présenté à Cannes, l'an dernier, dans la sélection Un certain regard . Par Matthieu Culleron , journaliste au Service Culture de France Inter .

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.