Dans une dizaine de mairies en Espagne, Ada Colau, Manuela Carmena et plusieurs autres façonnent une nouvelle démocratie. Nicolas Demorand reçoit le journaliste Ludovic Lamant

Ada Colau, maire de Barcelone issue du mouvement des Indignés
Ada Colau, maire de Barcelone issue du mouvement des Indignés © AFP / Pau Barrena

Et si c’était dans les villes que l’Europe sociale voyait le jour ?

Si c’étaient les maires qui faisaient advenir le projet de communauté défiguré par les banques, la troïka et de médiocres économistes ?

Voilà l’un des espoirs que nous donne l’Espagne d’aujourd’hui. Loin du marasme austéritaire et cravaté, des mairies indignées et rebelles ont surgi dans des dizaines de villes, dont Barcelone et Madrid.

Malgré les promesses de Podemos, la politique nationale espagnole bégaie. Mais à l’échelle municipale, des figures fortes et charismatiques, comme l’ancienne squatteuse Ada Colau et la juge anti franquiste Manuela Carmena, explorent de nouvelles façons de faire de la politique.

Et aussi à la Une dans le monde : Israël

Dans la presse israélienne cette semaine : l’adoption en première lecture au parlement d’une loi qui menace de changer la donne dans la colonisation.... Correspondance d’Étienne Monin en direct de Jérusalem

Dans la presse allemande cette semaine... Correspondance de Cyril Sauvageot en direct de Berlin

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.