Après la mort de George Floyd, tué pendant son interpellation par un policier à Minneapolis, des sportifs américains se mobilisent contre le racisme et les violences policières. Ils bousculent ainsi les codes de certaines fédérations, jusqu'ici frileuses à prendre des positions politiques.

La NBA, la ligue nationale de basket-ball, réputée comme la plus progressiste des institutions sportives des États-Unis, est en première ligne. Michael Jordan s'est indigné contre le « racisme enraciné » de la société américaine. La super-star Lebron James, qui n'en ait pas à son coup d'essai, s'est exprimé sur les réseaux sociaux en reprenant le geste symbole de Colin Kaepernick.

Déjà en 2016, ce joueur de football américain s'était agenouillé pendant l'hymne national pour protester contre les violences policières. La joueuse de tennis Serena Williams a pris position sur les réseaux sociaux, tout comme sa compatriote Coco Gauff, qui a commenté une vidéo en hommage aux victimes des violences policières aux États-Unis par l’interrogation « Suis-je la prochaine » ?

Si le milieu du basket-ball est un habitué des luttes anti-racistes, ce n'est pas le cas de toutes les fédérations sportives du pays. Cette nouvelle onde de choc fait déjà bouger les lignes. Des joueurs et des supporters de baseball ont critiqué l'absence de réaction franche de leur fédération, la MLB. Après quelques maladresses, Roger Goodell, le patron de la NFL, la ligue de football américain, a reconnu qu'il restait encore beaucoup à faire « tant au niveau du pays que de la ligue ».

Avec nous pour en parler

Alexis Ajinça est un basketteur français.  Il a évolué en NBA avec l'équipe de Charlotte où encore avec les Pellicans de la Nouvelle-Orléans. Aujourd'hui toujours installé aux Etats-Unis, il a appelé les sportifs à se mobiliser pour montrer leur solidarité.

Nicolas Martin-Breteau est historien, maître de conférence en histoire des Etats-Unis spécialisé dans les mouvements de luttes afro-américains et anti-racistes. Son prochaine livre, « Corps politiques, le sport dans les luttes des Noirs américains pour l’égalité depuis la fin du XIXè siècle » est à paraître le 18 juin aux éditions de l’EHESS.

Le bruit du monde est au Mexique

avec Emmanuelle Steels. Le pays a déjà entamé son déconfinement depuis une semaine, le président Andrés Manuel Lopez Obrador veut restaurer « une nouvelle normalité dans le pays ». Pourtant, le virus reste très actif. Le Mexique est le deuxième pays le plus touché d'Amérique Latine avec 11 000 morts recensés.

Sous les radars

par Sara Ghibaudo. La compilation des informations qui sont passées inaperçues. Le procès Kamhéré suivi en direct par toute la RDC et Juan Carlos rattrapé par la justice espagnole. Yamato, la ville du Japon qui veut interdire le téléphone portable en marchant. Microsoft licencie les éditeurs de MSN.com, mais les robots ont commis leur première erreur.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.