L'accueil des réfugiés en Europe

Depuis que le corps du petit garçon syrien a été retrouvé mort sur une plage turque en septembre, l'Europe a accéléré les démarches pour accueillir les nombreux réfugiés venus de Syrie, d'Irak, d'Afghanistan, mais aussi d'Afrique de l'Est. L'Allemagne a ouvert ses frontières et a été suivie par de nombreux autres pays.

Mais, en peu de temps, les pays européens se sont retrouvés submergés par le flux constant et grandissant de réfugiés qui continuent toujours et encore d'arriver : entre avril et septembre 2015 on compte 263 000 Syriens arrivés en Grèce.

L'Allemagne a, elle, accueilli un million de réfugiés, et pour le seul mois de novembre elle enregistre 200 000 nouvelles demandes. Mais le pays a du mal à traiter à toutes les traiter et à offrir des conditions d'accueil décentes.

Par ailleurs de plus en plus de pays européens ont décidé de fermer leurs frontières pour empêcher les réfugiés d'entrer sur leur territoire, comme les Balkans , la Hongrie , la Slovaquie , mais aussi plus récemment la Pologne.

Actuellement des milliers de personnes sont coincées à la frontière entre la Grèce et la Macédoine , qui n'accueille plus que les réfugiés venant de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak. La Slovénie, la Croatie et la Serbie ont mis en place des systèmes similaires de tri par nationalité .

Après la main tendue vers les réfugiés venus de différents pays, l'Europe n'est-elle pas en train de redevenir frileuse ? Pour analyser, commenter et décortiquer la situation, l'invité de Nicolas Demorand est Volker Türk , Haut-Commissaire assistant pour la protection du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le hotspot de Lampedusa
Le hotspot de Lampedusa © Mathilde Imberty / Mathilde Imberty

Avec un reportage de Pascale Guéricolas sur la préparation du Québec à l'accueil de milliers de réfugiés syriens

Le Québec se prépare à accueillir des milliers de réfugiés syriens, qui devraient arriver d’ici la fin décembre. Une grande partie d’entre eux vont partir de Jordanie et sont parrainés par des familles québécoises qui s’engagent à les prendre en charge. En janvier, puis février, les Syriens accueillis au Québec et au Canada seront aidés par le gouvernement. En tout, 25 000 Syriens vont s’installer en sol canadien d’ici le début 2016, ce qui provoque des réactions bien différentes.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.