C'est le Maroc qui prendra le relai de la France et organisera la COP22 , du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech. La Ministre de l'Environnement du Maroc, Hakima El Haité va ainsi tenter de relever le défi environnemental international . Dans une allocution, la ministre a appelé à "lever la contradiction entre le soutien aux énergies fossiles et les objectifs de l'accord de Paris ".

Lesénergies fossiles , premier cheval de bataille pour Hakima El Haité, qui rappelle que ces énergies représentent environ 80% des émissions mondiales des gaz à effet de serre et qui doivent conduire à une baisse rapidement si le monde veut "garder une chance de limiter la hausse du mercure mondial en dessous de 2°C."

La ministre a aussi soulevé quelques priorités pour le Maroc comme letransfert de technologies de base comme lespanneaux solaires . En février dernier, leroi du Maroc ainauguré l'une des plus grandes centrales solaires au monde , "Noor 1",première étape d'un vaste projet destiné à doper la production d'énergies renouvelables du pays.

Le Royaume du Maroc a-t-il les moyens et lavolonté de relever ledéfi environnemental international ? Questions à Hakima El Haité.

A la Une dans le monde

revue de presse
revue de presse © Radio France

En Grande-Bretagne, avec Franck Mathevon en direct de Londres

aux Etats-Unis, avec Frédéric Carbonne en direct de Washington.

Ce soir, pourparler des enjeux environnementaux l'invitée de Nicolas Demorand est Hakima El Haité , Ministre de l'Environnement du Royaume du Maroc.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.