France Inter est partenaire du Prix des Correspondants de guerre à Bayeux, ce 10 octobre. Nous nous y rendrons pour parler de la presse en Turquie avec Loup Bureau, nous entretenir avec le président du jury Gary Knight, et nous rendrons hommage au journaliste Jamal Khashoggi avec sa fiancée, Hatice Cengiz.

Photo officiel du Prix Bayeux 2019
Photo officiel du Prix Bayeux 2019

Nous serons aujourd'hui en direct de Bayeux à l'occasion du prix Calvados-Normandie des correspondants de guerre, dont c'est la vingt-sixième édition.  L'occasion de rendre hommage travail de journalistes qui exercent leur métier sur des terrains dangereux pour donner accès à de l'information libre. Mais il s'agit aussi d'informer, de faire connaître et d'analyser l'actualité internationale.

En première partie d'émission

Nous parlerons de la presse en Turquie avec Loup Bureau, qui publie aux éditions des Equateurs Chroniques d'un prisonnier. Arrêté à la frontière turque et soupçonné de complicité avec les terroristes kurdes, le photojournaliste risquait vingt-cinq ans d'enfermement. Il est relâché soudainement un mois et demi plus tard. Dans cet ouvrage, il fait le récit de son emprisonnement dans les geôles du régime, entre incompréhension et solitude.

Un reportage de Anne Andlaer relate le procès d'un journaliste turc, qui avait révélé dans un article les activités pétrolières dans le Nord de l'Irak du gendre de Tayyip Erdogan, aujourd'hui ministre de l'Economie. Il a été emprisonné en raison de ces révélations et risque vingt ans de prison : c'est la vingt-troisième fois qu'il est poursuivi pour son travail... Journaliste, un métier à risque aujourd'hui en Turquie.

Nous nous entretiendrons également avec Gary Knight, photojournaliste britannique et président du jury de cette édition du Prix de Bayeux. Il a été photographe attitré pour Newsweek dans les années 1990 et 2000 - période pendant laquelle il a couvert les principales zones de conflits comme la Bosnie, le Kosovo, l’Irak ou encore l’Afghanistan.

Le film Camille est l'hommage du réalisateur Boris Lojkine à Camille Lepage, photojournaliste assassinée en Centrafrique en 2014. Michaël Zumstein, photo-reporter qui avait rencontré Camille Lepage par le passé, nous raconte comment il a coaché l'actrice afin de rendre son jeu le plus fidèle possible aux conditions de travail d'une reporter de guerre.

En deuxième heure 

Nous rendrons hommage à Jamal Khashoggi, journaliste dissident saoudien assassiné au consulat d'Arabie Saoudite à Istanbul, le 2 octobre 2018. Des enregistrements dévoilés par l'ONU accablent la famille royale saoudienne. Avec nous pour en parler, sa fiancée Hatice Cengiz ainsi que Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans Frontières.

Un reportage d'Aurélien Colly nous emmène à Mossoul, où la reconstruction se fait pas-à-pas après l'offensive opposant Daesh et les forces irakiennes, en 2016. Les combats avaient causé la destruction d'une grande partie de la ville. Il est estimé que le déblaiement et le déminage complet de la ville dureront entre sept et dix ans.

Enfin, nous parlerons du documentaire Pour Sama, réalisé par Waad al-Kateab et Edward Watts. La réalisatrice syrienne fait le récit de son quotidien à Alep entre 2012 et 2016, avant son exil. Au cœur de l'histoire, il y a sa fille Sama, qui est née en pleine guerre civile. Nous recevrons Cécile Hennion, journaliste et co-commissaire de l'exposition Alep-Machine : Le fil de nos vies brisées.

Programmation musicale :

BaBa ZuLa - Haller Yollar

Souad Massi - Oumniya

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.