Depuis sa défaite aux dernières élections législatives de mai 2015 et la démission d'Ed Miliband, le Parti Travailliste britannique (The Labour, centre gauche) se retrouve sans leader, l'intérim étant assurée par Harriet Harman, chef adjointe.

Près de 610.000 votants ont jusqu'à aujourd'hui pour désigner celui ou celle qui succèdera à Ed Miliband. Les résultats officiels seront communiqués samedi 12 septembre. Dans la course à la direction du parti quatre candidats s'affrontent: Andy Burnham, Yvette Cooper, Liz Kendall et Jeremy Corbyn, grand favori. Pourtant ce dernier est fortement contesté, et ce au sein même de son parti qui lui reproche de mener une politique trop à gauche, ce qui aurait été la cause, selon le parti, des dernières défaites électorales. Jeremy Corbyn dit s'inspirer, en effet, de Syriza en Grèce et du mouvement Podemos en Espagne. Il prévoit la renationalisation des chemins de fer, de l'électricité et du gaz, la fin de l'austérité, de ne plus s'aligner systématiquement sur les Etats-Unis ainsi que l'abandon de l'arme nucléaire, postionnement qui constitue une véritable rupture avec la politique actuelle. Le vainqueur briguera la succession de David Cameron aux législatives de 2020.

Sophie Pedder , chef du bureau parisien du magazine britannique The Economist, est l'invitée de Nicolas Demorand.

Jeremy Corbyn
Jeremy Corbyn © CC-BY-2.0 Garry Knight / Copyright © Garry Knight
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.