Les gilets jaunes vus de l'étranger : quelles perspectives sur la contestation et la réponse du gouvernement ? Le mouvement fait-il bouger les lignes par rapport à la place de la France dans le monde ?

On a pas mal lu d'ironie de la part de certains dirigeants de ce monde au sujet des gilets jaunes... Le Venezuela et l'Iran nous ont donné des leçons de démocratie et de protection des manifestants, tout comme Vladimir Poutine. Donald Trump, lui, a lu de travers et expliqué qu'on manifestait ici contre les accords de Paris ; il a même cru entendre "Donnez-nous Trump" sur les barrière des rond-points...   

Qu'ils soient taxis, cheminots, étudiants, ils aiment se montrer. Ce qui semble anarchique, comme brûler des barricades et se battre avec la police, c'est seulement la manière dont les manifestations se déroulent souvent en France. Quel regard portent les journalistes étrangers à Paris sur ce mouvement ? Réponse avec Vibeke Knoop Rachline, correspondante en France du quotidien norvégien Aftenposten et Ana Navarro Pedro, reporter à Paris pour l'hebdomadaire portugais VISÃO. Mathilde Imberty, correspondante de Radio France à Rome, nous racontera comment les Italiens voient les gilets jaunes. 

Le reportage d'Anne Mignard 

Ce soir nous sommes aussi en Tunisie, où c'est une femme qui dirige la capitale Tunis depuis le mois de mai. Une maire étonnante par sa couleur politique : Souad Abderrahim était tête de liste du parti Ennahdha aux élections municipales.

La chronique de Giulia Foïs

En Ohio aux Etats-Unis, les Républicains se sentent pousser des ailes depuis le début de l'administration Trump. A tel point que des élus veulent interdire l'avortement après six semaines de grossesse, avec 12 mois de prison à la clef. Pendant ce temps, en Pologne, où l'IVG est prohibée sauf en cas de danger pour la santé de la mère ou de malformation grave du fœtus, ce dernier cas de figure pourrait sauter de la législation. 

L'image de la semaine, c'est en Arabie Saoudite, où les femmes détournent leur abaya (voile) en photo sur les réseaux sociaux.  

Le chiffre de la semaine, c'est une enquête d'une ampleur inédite. Menée par l'institut Ipsos, elle se penche sur le harcèlement sexuel dans 12 pays différents.  

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.