Anthropologie et politique new-yorkaise au menu d'un jour dans le monde ce soir à l'occasion de la sortie du roman "Les jours enfuis" de l'écrivain américain Jay McInerney.

Jay McInerney au Tribeca Film Festival à New York  le 20 avril 2016
Jay McInerney au Tribeca Film Festival à New York le 20 avril 2016 © AFP / KENA BETANCUR

New York, plus qu’une toile de fond : un personnage à part entière de ce qui est maintenant une trilogie composée de Trente ans et des poussières, La Belle vie et, dernier en date, Les Jours enfuis, aux éditions de l’Olivier. Bonheur de retrouver Russell et Corrine Calloway, ce couple qu’on a adoré voir grandir, s’épanouir, évoluer ensemble. Bonheur aussi de retrouver New York, jadis ville du fric et du cynisme, désormais étrangère à elle-même et recouverte d’un voile mélancolique.

Et aussi à la Une dans le monde

En Israël où La visite du président Américain Donald Trump pourrait rester dans l’histoire si ce qui fuite aujourd’hui dans la presse se vérifie demain. Correspondance d’Étienne Monin en direct de Jérusalem.

En Belguique, où l'élection d'Emmanuel Macro a fait la Une de la presse toute la semaine.... Correspondance de Quentin Dickinson en direct du Parlement Européen.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.