Rebondir après un choc : le concept de résiliance urbaine

La résilience peut se définir comme la capacité d’un système à récupérer après une forte perturbation.

La résilience urbaine, c’est donc l'étude des réactions des villes face aux catastrophes. L’étude de la gestion des risques.

Le concept naît apparaît dans les années 90, et prend toute son importance après le 11 Septembre 2001.

Magali Reghezza-Zitt , invitée d'Un jour dans le monde, est agrégée de géographie et maître de conférence. Elle co écrit, avec Géraldine Djament-Tran, Résiliences urbaines, Les villes face aux catastrophes (éditions Le Manuscrit).

L'auteure écrit : "Des attaques du 11 septembre 2001 contre New York au tsunami qui a frappé le Japon en 2011, provoquant l’accident nucléaire majeur de Fukushima, du désastre de la Nouvelle-Orléans en 2005 à celui d’Haïti de 2010 en passant par les menaces qui pèsent sur les grandes métropoles européennes, les catastrophes se succèdent, rappelant aux villes du XXIe siècle leur extraordinaire fragilité aussi bien Résiliences urbaines. À des dangers très anciens s’ajoutent des menaces nouvelles, tandis que les villes, du fait des transformations liées à la transition urbaine et à la métropolisation, présentent des vulnérabilités inédites".

Katmandou
Katmandou © REUTERS/Navesh Chitrakar
Conséquences des attaques du 11 septembre 2011
Conséquences des attaques du 11 septembre 2011 © Wikicommons

Comment réagir ? Parce que la ville n'est pas seulement un espace physique, mais aussi un espace social, politique, symbolique, Magali Reghezza-Zitt interroge la manière de refaire de la ville après une catastrophe.

A travers le concept de résilience urbaine, elle encourage ainsi de faire avec de l’ancien. La résilience urbaine c’est ne pas faire table rase du passé. C’est rebondir par la récupération.

Un tas de questions liées aux sciences sociales et humaines se posent alors, des questions sur la mémoire d'un lieu, sur ses symboles. Ce concept permet aussi d'entrer en profondeur sur ce qu'est une ville, sur ce qu'elle renferme.

Revue de presse à Berlin et Jérusalem, au micro de Sébastien Laugénie et Cyril Sauvageot

Cyril Sauvageot , en direct de Berlin, nous parle de la une de la presse allemande : une cyber attaque de grande envergure qui fait trembler le Bundestag.

La reconstruction d'un château fait aussi polémique : le château des rois de Prusse, détruit du temps de la RDA, est en train d'être reconstruit par Berlin, pierre par pierre. Deux ans après le début des travaux, le sujet fait toujours polémique.

Sébastien Laugénie reviendra sur l'affaire Orange qui a fait une partie des gros titres de la semaine.

Le gouvernement aurait ou tomber : une affaire de moeurs d'un député du Likud : Oren Hazan.

Pour finir, Miri Regev, toute nouvelle ministre de la culture, est déjà en Une du journal de gauche Haaretz. Elle est connue en Israël pour ses positions ultra radicales.. Et fait déjà parler d'elle au sujet de la fermeture d'un théâtre.

La marijuana médicale, reportage de Pascale Guericolas

Au Canada, 40 000 malades utilisent le cannabis pour soulager des douleurs chroniques ou liés aux traitements contre le cancer. Pourtant le statut de cette plante demeure flou. Sa possession et sa vente restent illégales à l’exception de celle provenant des producteurs accrédités par le gouvernement. Et ses effets réels sur la santé sont encore nébuleux. Depuis quelques semaines, les médecins québécois qui prescrivent cette drogue à leurs clients participent à un projet de recherche unique en Amérique du Nord. Cette base de donnée va permettre d’en apprendre plus sur les avantages tirés du cannabis et ses effets secondaires. Le reportage dePascale Guéricolas.

3 min

La marijuana, une plande médicale

Le Guatemala vu à travers l'oeil de la photographe Valérie Jouve, au micro de Stéphane Capron

C'est un travail sur le rapport entre les corps et les espace urbains auquel Valérie Jouve se livre dans son exposition au Jeu de Paume Corps en résistances.

Valérie Jouve
Valérie Jouve © Valeriejouve.com / Valérie Jouve

L'exposition traverse l'ensemble de ses films et photographies réalisés au cours des vingt-cinq dernières années.

Blue, la dernière partie de l'expoistion, retrace le voyage de Valérie Jouve qui s'est rendue au bord du lac volcanique Atitlán pour observer ce qu'il advient du paysage après l'arrivée et l'exploitation du sol par les gringos.

Elle expose au Jeu de Paume jusqu'au 27 Septembre 2015.

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.