Le retour de Sophie Pétronin en France vendredi dernier a soulevé de nombreux débats sur l'avenir du Mali et du Sahel. Au delà des enjeux liés à la remise en liberté de figures djihadistes, cette libération repose des questions sur la coopération et l'influence française à l'heure du nouveau gouvernement malien.

Après presque quatre ans de captivité, Sophie Pétronin, dernière otage française retenue au Sahel, a été libérée la semaine dernière. En même temps qu'elle, trois autres otages ont été libérés, dont Soumaïla Cissé, une des figures de l'opposition contre l'ancien président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK). C'est là un point important marqué par le gouvernement malien de transition, arrivé au pouvoir après la chute d'IBK le 18 août 2020. 

Cette libération s'est faite au prix de la remise en liberté de plus de 200 prisonniers, certains étant des figures du djihadisme au Sahel. Même si la majorité n'a que des liens très lointains avec les mouvements djihadistes, ces remises en liberté pourraient contribuer à renforcer la crédibilité du JNIM (Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, affilié à Al-Qaida) auprès des familles des personnes libérées. 

La libération simultanée de Sophie Pétronin et de Soumaïla Cissé peut également poser des questions quant à la place de la diplomatie française dans la région sahélienne et à la nature de la coopération entre le nouveau gouvernement malien et le gouvernement français. 

Avec nous pour en parler

  • Yvan Guichaoua, spécialiste du Sahel et des questions de sécurité, chercheur et maître de conférences à la Brussels School of International Studies

Aussi au sommaire cette émission

  • Le Bruit du Monde est en Afghanistan avec un reportage de Sonia Ghezali

19 ans de guerre, plus de 160 000 morts. Un conflit sans fin et sans issue...  Des pourparlers de paix ont pourtant démarré entre taliban et gouvernement afghan le mois dernier.  Pour s’asseoir à la table des négociations les talibans ont exigé la libération de milliers de prisonniers, ce qui donne à la population un sentiment partagé, entre espoir de vivre enfin en paix et crainte d'un retour en arrière des années noires passées sous les talibans...

  • Sous les Radars, par Amélie Perrier

Il sera question de la rentrée des classes en République Démocratique du Congo, d'une nappe de pollution due à des micro-algues au Kamtchatka, en Russie, et des alpages menacés dans le Tyrol autrichien.

  • Le monde selon Trump, par Grégory Philipps 

Gretchen Whitmer, gouverneure démocrate du Michigan, cible d'un complot d'enlèvement par des groupes d'extrême droite.

  • Le Monde à l'envers, l'édito de Jean-Marc Four 

Il y a un an pile, la Turquie lançait une offensive contre les Kurdes dans le Nord de la Syrie. Un an après, plus personne n’en parle et les Kurdes paient la facture. Elle est lourde.

Programmation musicale 

  • Jorja SMITH / POPCAAN - Come over
  • John LENNON - Working class hero
Les invités
  • Yvan GuichaouaSpécialiste du Sahel et des questions de sécurité, chercheur et maître de conférences à la Brussels School of International Studies
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.