Manuela Carmena, ancienne avocate et juge espagnole, élue maire de Madrid en 2015, vient de publier "Parce que les choses peuvent être différentes".

La maire de Madrid, Manuela Carmena, juillet 2016
La maire de Madrid, Manuela Carmena, juillet 2016 © Maxppp / J. J. Guillén/EFE/Newscom

Le récit de Manuela Carmena, Parce que les choses peuvent être différentes, aborde le rôle de la femme dans la société, et plus précisément en politique. Elle développe le concept de "culture féminine", en opposition aux valeurs rigides et autoritaires qui déshumanisent la société.

Manuela Carmena a 71 ans quand elle est élue maire de Madrid, poussée à la fois par les indignés de la Puerta del Sol, les réseaux sociaux et les partis traditionnels de gauche. Et par sa légende : elle a échappé au dernier attentat mortel de la période post-franquiste.

Vaillante, originale, provocatrice, Manuela aura tissé au fil du temps une « culture non-violente féminine-féministe » qui se trouve, rencontrer les attentes d'une société fatiguée des valeurs machistes, verticales, d'autorité, de rigidité. Elle leur substitue des valeurs horizontales, souples, de persuasion, de conviction et d'habileté qu'une majorité sociale aujourd'hui, bien au-delà des fractures idéologiques, réclame.

La vie s'inventerait-elle à Madrid ?

Aujourd’hui la maire de Madrid est l’invitée d’Anne Hidalgo. C’est une nouvelle fois sur le thème de la gestion de la crise migratoire que la rencontre entre les deux femmes est organisée.

Traduction en live pendant l'émission effectuée par Gisèle

Les invités

Les références

Programmation musicale

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.