Le Fonds Monétaire International a déclaré ce mercredi que l'endettement des États-membrescontinue de se creuser aux quatre coins du globe et notamment dans les pays riches où il se rapproche des niveaux de l'après-Seconde Guerre mondiale. Ainsi, la dette publique devrait atteindre cette année près de 250% du produit intérieur brut au Japon, 133% en Italie, 107% aux Etats-Unis et un peu plus de 98% en France, selon les prévisions du FMI.

Le Fonds monétaire international a également revu sesprévisions de croissance mondiale à la baisse à 3,2 % pour 2016 et à 3,5% en 2017, estimant que lerythme ralenti de croissance de l'économie mondiale rendait celle-ci plus vulnérable aux risques Le contexte mondial particulièrement instable (menace sur les marché financiers, chute des prix du pétrole et des matières premières, guerre en Syrie, menace terroriste, crise migratoire en Europe, risque de Brexit du Royaume-Uni, transition de l'économie chinoise...) fait que le scénario avancé par le FMI est plutôt pessimiste.

Pour commenter ces dernières prévisions , l'invité de Nicolas Demorand est Guillaume Duval , rédacteur en chef du mensuel Alternatives Économiques .

Economie
Economie ©
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.