La présidente sortante, Tsai Ing-Wen, a été réelue à Taïwan, malgré son impopularité en fin de mandat, et en dépit des menaces de la Chine. Pékin a affiché son intention de reprendre le contrôle de l'île, même par la force... Analyse avec le chercheur Philippe le Corre, et un reportage de Dominique André

Tsai Ing-Wen le 11 janvier 2020
Tsai Ing-Wen le 11 janvier 2020 © AFP / Walid Berrazeg / Hans Lucas

Samedi dernier, la présidente sortante Tsai Ing-Wen a été reconduite pour un second mandat, avec 57, 1% des suffrages. Une victoire plus confortable encore que lors de son élection il y a quatre ans. Les Taïwanais ont voté en masse pour son parti, le Democratic Progressive Party - notamment pour protester contre l'ingérence de Pékin dans la campagne, à coups de fake news sur les réseaux sociaux, d'intimidation, de soutien au parti adverse, le KMT... 

Un résultat qui n'est, donc, pas au goût du pouvoir chinois. Car cette ancienne avocate, adepte du modèle démocratique à l'occidentale, rejette fermement les velléités de réunification de la Chine de Xi Jinping. Sans déclarer formellement l'indépendance de Taïwan, Tsai Ing-Wen a régulièrement fait comprendre son refus de se soumettre au principe d'« un pays, deux systèmes », comme à Hong-Kong ou Macao. 

La présidente, qui a refusé de céder aux menaces chinoises, appelle à la reprise du dialogue « sur un pied d'égalité »... Quel avenir pour les relations sino-taïwanaises ?

Avec nous pour en parler

Philippe le Corre est un chercheur en relations internationales, spécialiste du monde chinois. Nous entendrons également un reportage de Dominique André, correspondante de Radio France à Pékin, envoyée spéciale à Taïwan.

Le bruit du monde

est en Inde, dans la forêt menacée d'Aarey. Un reportage de Côme Bastin

Tout près des gratte-ciels de Bombay, la forêt d’Aarey est un poumon vert pour l’immense capitale de la finance indienne. C’est ici que s’écoulent les eaux pendant la saison des pluies - sorte de « zone-éponge » qui permet à la ville de ne pas être inondée.

Pourtant, elle est aujourd’hui grignotée de toutes parts, et des milliers de ses arbres sont abattus pour faire place à une nouvelle ligne de métro. En Inde, des citoyens se mobilisent depuis deux mois, de plus en plus nombreux, pour préserver cette forêt urbaine. Et pour permettre aux peuples tribaux de conserver leur lieu de vie.

Le Monde selon Trump : saison 3

Par Grégory Philipps

Aux Etats-Unis, cette semaine, on s'attend à des développements après la décision du prince Harry et de Meghan de s'installer outre-Atlantique... mais aussi le procès en destitution de Donald Trump qui approche, et enfin la primaire démocrate : dans l'Iowa, où se tient prochainement le premier caucus, Bernie Sanders serait en tête des sondages...

Programmation musicale

Black Pumas - Confines

Chico Buarque - O que sera (a flor da terra)

Les invités
  • Philippe Le CorreChercheur spécialiste du monde chinois à la Harvard Kennedy School
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.