Quelle drôle d’idée de la part des Islandais qui, depuis ce lundi, peuvent reprendre la chasse à la baleine. Pas loin de deux cent animaux tués par an. Pourquoi cette décision ? On en parle ! Cap sur la Russie pour le mondial du football avec l’escale reportage. On retrouvera nos correspondants à Berlin et à Bruxelles

la Norvège augmente ses quotas de pêche à la baleine pour relancer l’activité
la Norvège augmente ses quotas de pêche à la baleine pour relancer l’activité © Getty / Sylvain CORDIER

La chasse au harpon simple rime avec une agonie très lente, une remontée de l’animal qui dure parfois des heures pendant lesquelles il s’épuise et se noie. L’Islande décide de reprendre la chasse à la baleine, au rorqual commun pour être exacte. Deuxième plus grand animal au monde, il est classé comme espèce en danger depuis 1996. 

Jusqu’à 191 rorquals communs chaque année

En Islande, une entreprise se charge de la chasse au rorqual commun : Hvalur hf. Elle avait officiellement stoppée cette pratique depuis deux ans et chassait le petit rorqual. Mais face aux difficultés commerciales rencontrées avec le Japon, l’entreprise entend bien reprendre son activité. Les quotas du gouvernement lui octroient la possibilité de tuer 191 rorquals communs chaque année. 

Une décision très critiquée

Deux autres pays pratiquent encore la chasse à la baleine : la Norvège et le Japon. La décision de l’Islande est très critiquée. Outre le caractère protégé, ce sont surtout les conditions d’exécution de ces animaux qui sont blâmées

Les chiffres avancés, 40 000 rorquals communs pour 160 chassés, sont-ils bons ? Pourquoi pêche-t-on encore la baleine ? Se cache-t-on derrière des affaires de remèdes ou de médicaments à base de baleine ? 

On en parle avec Olivier Adam, spécialiste en bioacoustique, professeur des universités, membre de l’équipe « Communications acoustiques » du Centre de Neurosciences Paris Sud (CNPS-CNRS) à l’université Paris Sud-Orsay ; et Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France.

Sous les radars de l’actualité : Florence Paracuellos nous fait voir le monde autrement !

  • Ghana – Le film est sorti la semaine dernière, au Ghana. C’est une enquête réalisée par un journaliste d’investigation dont personne ne connait le visage qui fait vaciller le football ouest-africain.
  • Iran – Les Iraniens devaient porter des chaussures à crampons Nike pour ce mondial. Donald Trump est passé par là en se retirant de l’accord sur le nucléaire. L’équipementier a donc renoncé à son engagement.
  • Russie – A l’occasion de la Coupe du monde, une députée Russe demande à ses concitoyennes de ne pas coucher avec des étrangers non-blancs. 
  • Etats-Unis – Les USA lancent une mise en garde pour le mondial russe. Le Centre National de Sécurité et de Contre-espionnage demande de faire attention à son téléphone et à tous ses gadgets pendant son séjour. 
  • Allemagne – Coup de génie ou coup de pub, ou les deux ? Un site allemand de radio nous promet un stylo magique pour suivre le mondial en toute discrétion. Vous le mettez dans votre bouche et le son se diffuse par voie osseuse. 

L’escale reportage : Top départ pour le mondial de football, Claude Bruillot nous emmène en Russie

Les quelques 600 000 supporters des 31 pays qualifiés avec la Russie pour la Coupe du Monde continuent à affluer dans les onze villes hôtes de la compétition. Officiellement, les russes assurent avoir réglé leurs problèmes de hooliganisme, deux ans après les graves incidents lors de l’Euro à Marseille avec les supporters anglais. Qu’en est-il exactement ? On part en Russie avec Claude Bruillot ?

Carte blanche des correspondants : Cap sur l’Allemagne avec Cyril Sauvageot et la Belgique avec Quentin Dickinson

  • Allemagne - La Mannschaft, reflet d’une nouvelle Allemagne plus multi-culturelle ? C’était l’image renvoyée par l’équipe allemande championne du monde de football en 2014. Qu’en est-il quatre ans plus tard, au moment du coup d’envoi du Mondial en Russie ?
  • Belgique – Cap sur Bruxelles où Quentin Dickinson a dépouillé pour nous un sondage fondé sur un échantillon de plus de 33.000 personnes dans l’Union Européenne. En gros, l’optimisme européen serait de retour.

Programmation musicale 

  1. Fatoumata DIAWARA - Nterini
  2. THE MAMAS & THE PAPAS - California dreamin'
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.