Les contestations se poursuivent dans l’ensemble du pays, après le coup d’État militaire qui a destitué la dirigeante Aung San Suu Kyi. Les tensions montent entre les manifestants réclamant le respect de l’élection, et les militaires putschistes qui augmentent la répression.

Une semaine de manifestations : vers un printemps Birman ? Des manifestants contre le coup d’État militaire, 15 février 2021
Une semaine de manifestations : vers un printemps Birman ? Des manifestants contre le coup d’État militaire, 15 février 2021 © AFP / YE AUNG THU

Depuis le coup d’État, perpétré le 1er février, les manifestations sont quotidiennes dans l’ensemble du pays. Accompagnées de grèves dans les facultés et les hôpitaux, elles ont rassemblé le 8 février jusqu’à 100 000 personnes dans la ville de Rangoun, pour réclamer la libération de « Daw Suu » (Madame Suu).  

Face au mouvement de désobéissance civile, l’armée n’a pas tardé à répliquer, déployant des troupes dans l’ensemble du pays pour intimider voire réprimer les manifestants. Coupures d’Internet, vagues d’arrestations nocturnes, pouvoirs d’exception, interpellations de journalistes… Une nouvelle étape à été franchie ce lundi à Mandalay où des militaires ont ouvert le feu sur des manifestants. 

Une répression qui semble commencer à affaiblir le mouvement : les manifestants pro-démocratie étaient moins nombreux dans les rues ce lundi que les jours précédents. Pourtant, ceux qui demeurent semblent toujours aussi déterminés, notamment les jeunes, qui sont particulièrement représentés. Quelles perspectives pour la démocratie en Birmanie ? Les contestataires peuvent-ils gagner le bras de fer engagé avec l’armée ? 

Nous entendrons des témoignages recueillis sur place par Juliette Verlin

Avec nous pour en parler 

David Camroux est chercheur au Centre d’études et de recherches internationales (Ceri) de Sciences-Po Paris et spécialiste de l’Asie-Pacifique. 

Le Bruit du monde est à Dubaï, où doit se tenir l’Exposition universelle prévue en 2020 

Reportée d’une année, comme les Jeux Olympiques de Tokyo, l’Exposition universelle de Dubaï ouvrira en principe ses portes le 1er octobre prochain. Cet événement, qui se déroule pour la première fois dans un pays arabe, devrait accueillir 25 millions de visiteurs pendant six mois.

L’épidémie a évidemment perturbé les plans des organisateurs. Cependant, sur place, comme ont pu le constater nos envoyés spéciaux Christian Chesnot et Arthur Gerbault, le chantier tourne à plein régime. 

Un reportage signé Christian Chesnot. 

Également au programme de cette émission  

  • Sous les radars, par Amélie Perrier  
  • L’Amérique d’après Trump, par Grégory Philipps

Chaque 3ème lundi de février, aux États-Unis, on célèbre le "President Day" dans presque tous les états américains pour honorer la mémoire de George Washington, le premier président des Etats Unis, et de tous ceux qui lui ont succédé.

  • Le monde d'après, l’édito de Jean-Marc Four

Programmation musicale 

LONDON GRAMMAR - Californian soil

THE NEVILLE BROTHERS - Yellow moon
 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe