Le réalisateur Renaud Barret et l'artiste Géraldine Tobe sont nos invités ce soir. Ils nous parleront de « Système K », documentaire qui sort aujourd'hui en salles, et dépeint la scène artistique congolaise, foisonnante et engagée

Une photo tirée du documentaire "Système K" de Renaud Barret, en salles le 15 janvier 2020
Une photo tirée du documentaire "Système K" de Renaud Barret, en salles le 15 janvier 2020 © Renaud Barret

« Système K » nous plonge au coeur de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Où a émergé une scène d'art contemporain riche, foisonnante, engagée, souvent en colère. Née à partir de rien, ou de pas grand-chose, d'une forme de dénuement. Ce que nous montre le documentaire, c'est ce monde des artistes et des performers qui disent leur engagement au milieu du chaos social et politique. 

Ces artistes, on les voit déambuler en habits de cosmonaute dans les rues de la ville, peindre à la lampe à pétrole, composer des statues en douilles de balles. Quitte à subir les arrestations arbitraires d'un pouvoir qui ne voit pas d'un très bon œil cette libre expression. Une façon, chacun à leur manière, de dénoncer la misère, les pénuries subies par une population qui, au quotidien, « invente les conditions de sa propre survie ».

Nous en parlerons ce soir avec le réalisateur du documentaire, Renaud Barret, qui a filmé la scène artistique congolaise pendant cinq ans ; et l'une des artistes qui a participé au projet, Géraldine Tobe.

Cette dernière sera l’hôte phare de l’exposition African Women for Art (AWA) à la galerie Art’Z (27 rue Keller, 75011) du 23 janvier au 29 février 2020. 

Le bruit du monde

est auprès des Palestinos, à Cuba. Un reportage de Romane Frachon

L'île a une spécificité : ses ressortissants doivent avoir une autorisation pour résider à La Havane, lorsqu'ils n'y sont pas nés. Nombre d'entre eux tentent tout de même le voyage et s'entassent dans des bidonvilles en périphérie de la capitale. Les Havanais les surnomment « les palestiniens », pour évoquer ce statut illégal très particulier.

Malgré l'insalubrité et la précarité qui règnent dans ces bidonvilles de clandestins, les cubains fuient les campagnes où la répression est forte, et les pénuries généralisées. Mais lorsque les palestinos sont contrôlés sans titre de séjour valide, ils risquent une amende de 200 pesos, voire une déportation vers leur ville d'origine... 

Le cinéma en VO

Avec l'un des grands favoris des Oscars, 1917. Par Corinne Pélissier

En pleine Première Guerre Mondiale, deux soldats britanniques sont envoyés en mission dans un no man’s land, pour prévenir une garnison qu’elle va tomber dans un piège… et pour cela, ils ont deux heures. 

C’est le scénario de 1917, nouveau long-métrage de Sam Mendes, en forme de long plan-séquence où tout est montré – la boue, les blessures et les barbelés. 

Une fiction écrite à partir d’archives diverses et du vécu, aussi, d’Alfred Mendes, grand-père du réalisateur, qui a été messager sur le front pendant la Grande Guerre. 

Programmation musicale

Michael Kiwanuka - Solid Ground

The Rolling Stones - Under my thumb

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.