Ce soir on part aux Etats-Unis où l’Alabama vient de voter une des lois les plus répressives contre l’avortement ; On ira en Lybie à la rencontre des migrants coincés par les nouveaux combats autour de Tripoli ; Et en Pennsylvanie avec le retour de la taxe soda

Une loi contre l’avortement en Alabama

L’Alabama vient de voter la loi la plus répressive des Etats-Unis sur l’avortement. Désormais, seule une urgence vitale pour la mère justifiera un avortement. Les femmes faisant une grossesse suite à un viol ou un inceste n’auront plus le droit à l’IVG. Les médecins qui pratiquent l’avortement illégalement risquent jusqu’à 99 ans de prisons.

Ce vote reflète une situation qui s’aggrave aux Etats-Unis : 28 états ont durci leurs législations sur le sujet en votant des règles qui limite l’accès à l’avortement.

Avec Camille Froidevaux-Metterie, professeure de science politique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, auteure de Le Corps des femmes (Philosophie Magazine Editeur, 2018).

Sous les radars… Amélie Perrier nous emmène ce soir

En Allemagne, avec un fabricant de biscuit qui assume un peu trop son histoire avec le Troisième Reich

Aux Etats-Unis, où l’on teste la taxe soda dans plusieurs états

Au Japon, avec du riz spécial pour le nouvel empereur

L’escale reportage nous emmène ce soir en Lybie

Depuis le 4 avril, des combats se déroulent aux portes de la capitale Tripoli. Déjà plus de  400 morts et près de 60 000 déplacés. Des affrontements qui opposent les forces du maréchal Haftar, venues de l'Est du pays, et les milices qui soutiennent le gouvernement de Fayez Al Sarraj, lui-même soutenu par la communauté internationale. Une guerre qui s'annonce longue, et au milieu des combats, il y a des dizaines de milliers de migrants pris au piège. Des réfugiés venus principalement du Sahel voisin.

Un reportage d’Omar Ouahmane

Programmation musicale

Saulo Duarte – Flor do sonho

Yael Naim – Go to the river

Les invités
  • Camille Froidevaux-MetterieProfesseure de science politique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre de l'Institut Universitaire de France
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.