La crise sanitaire et l’affaire Georges Floyd rebattent les cartes à moins de six mois de la présidentielle américaine. Donald Trump ne s’y trompe pas, il repart en campagne.

Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden, Philadelphie, 11 juin 2020
Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden, Philadelphie, 11 juin 2020 © AFP / Jim Watson

Jusqu’aux manifestations qui ont suivi la mort de Georges Floyd, le candidat démocrate est resté discret : les rares apparitions publiques de Joe Biden, toujours un masque sur le visage, contrastaient avec les déclarations de Donald Trump, qui pousse pour une reprise économique rapide et un retour à la vie normale. 

Ces dernières semaines, l'ancien vice-président s'est affiché en phase avec le mouvement BlackLivesMatter. Il a dénoncé le racisme systémique qui traverse la société américaine et fait preuve d'empathie avec la famille de la victime, au contraire de Donald Trump.

Les derniers sondages sont favorables au candidat démocrate. Donald Trump repart en campagne, il a programmé le week-end prochain un premier meeting malgré les avertissements de certains médecins sur le risque des grands rassemblements.

Avec nous pour en parler 

Thomas Snégaroff est agrégé d'histoire, spécialiste des Etats-Unis et chercheur à l'Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS).

Les invités
  • Thomas SnegaroffHistorien spécialiste des questions géopolitiques et des Etats-Unis
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.