Il y a un an débutait une pandémie qui sévit encore aujourd’hui. Si elle a touché le monde entier, les vécus, les gouvernances et les stratégies ont été bien différents selon les pays. Italie, Suède, Corée du Sud... Retour sur les trajectoires diverses de trois pays.

Italie, Suède, Corée du Sud... une année sous le joug de la pandémie
Italie, Suède, Corée du Sud... une année sous le joug de la pandémie © Getty / Fiordaliso

Premier pays à mettre en place un confinement en Europe en 2020, l’Italie a décidé lundi de reconfiner l'ensemble du territoire national après avoir dépassé la barre des 100 000 morts. Et ce, après avoir misé sur une stratégie fondée sur des mesures localisées à l’automne. La campagne vaccinale patine dans le pays par manque de doses et d’organisation, alors qu’elle avait débuté en flèche en janvier.

En Suède, une stratégie atypique a été mise en œuvre : celle consistant  à prodiguer des recommandations à la population, autorisant un certain niveau de circulation du virus au sein de la société. Parfois montrée en exemple à l’étranger, elle a par la suite été sévèrement critiquée pour les conséquences désastreuses qu’elle a eu sur les populations les plus âgées.

La Corée du Sud a quant à elle adopté une stratégie dite « zéro Covid » correspondant à des mesures très strictes visant à empêcher la circulation du virus. Ce qui a porté ses fruits : seules 1678 personnes sont décédées de la Covid-19 dans le pays, même si la campagne vaccinale avance à petit pas. 

Avec nous pour en parler

  • Bruce de Galzain est journaliste et correspondant de Radio France en Italie.
  • Frédéric Faux est journaliste et correspondant en Suède.
  • Louis Palligiano est journaliste et correspondant en Corée du Sud.   

Le Bruit du monde est au Soudan où les rebelles de l'Armée de Libération continuent de se dresser dans le Darfour

Dressé en plein cœur du Darfour, au Soudan, le massif du Djebel Marra abrite depuis le début des années 2000, une rébellion en arme jamais délogée par le pouvoir central : l’Armée de libération du Soudan. 

S’estimant marginalisée par le pouvoir de Khartoum suite au putsch d’Omar Al-Bachir en 1989, l’ALS a pris le maquis dans les plus hautes montagnes du Soudan dénonçant les exactions commises au Darfour par le régime militaro-islamiste et ses milices arabes appelées « janjawid ».

Un reportage signé Eliot Brachet.

Également au programme de cette émission 

  • Sous les radars, la chronique d'Amélie Perrier                                        
  • Pas son genre, par Giulia Foïs   
  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four   

Programmation musicale 

EELS - Are we alright again

Chaka KHAN - Like sugar

Les invités
Programmation musicale
L'équipe