Comment la victoire de Donald Trump et des climato-sceptique zélés peuvent ruiner les bonnes intentions ? Mickaël Thébault reçoit Pascal Canfin

Discours du secrétaire d'Etat des Etats-Unis, John Kerry, lors de la Conférence COP22 sur le changement climatique à Marrakech, au Maroc, le 16 novembre 2016.
Discours du secrétaire d'Etat des Etats-Unis, John Kerry, lors de la Conférence COP22 sur le changement climatique à Marrakech, au Maroc, le 16 novembre 2016. © Reuters / POOL New

Un an tout juste après l'adoption de l'accord de Paris sur le climat la Cop 22 de Marrakech s'annonçait comme une fête. Un grand moment de célébration. Alors que 109 pays ont déjà ratifié l'accord permettant son entrée en vigueur dès le 4 novembre dernier, "un record de rapidité dans l'histoire des Nations Unies" s'était même félicité Ban Ki Moon.

Mais voilà ça c'était avant la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. Car depuis une semaine ONG, experts et chefs d'état réunis à Marrakech pour la COP22 n'ont plus qu'un seul mot d'ordre : sauver l'accord de la COP 21…

D'autant que les urgences climatiques, n'ont pas changé.

2016 devrait ainsi battre un nouveau record de chaleur avec une température moyenne supérieure de 1°2 à celle de l'ère préindustrielle.

Réchauffement et donc catastrophes naturelles qui, selon la Banque mondiale génèrent 520 milliards de dollars de pertes chaque année et précipitent dans la pauvreté près de 26 millions de personnes par an.

Pour en parler, Mickaël Thébault reçoit l'ancien ministre du développement et actuel directeur général du W.W.F – France Pascal Canfin.

Et aussi

  • Au Maroc où les menaces de Trump sur les accords de Paris douchent les bonnes volontés - reportage de Sandy Dauphin.

  • En chine qui c'est lancée dans la construction en 2007 de sa première ville écologique - reportage de Dominique André.

  • Et à Bruxelles où le nouveau Le paquet climat-énergie devrait réintégrer les centrales à charbon - reportage de Quentin Dickinson.
Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.