Le premier tour des élections municipales a lieu hier dimanche 15 novembre. Les électeurs semblent s'être tournés vers les partis traditionnels plutôt que vers les candidats soutenus par Bolsonaro. Que peuvent signifier ces résultats pour la popularité du président brésilien ?

Élections municipales au Brésil : Bolsonaro fragilisé ?
Élections municipales au Brésil : Bolsonaro fragilisé ? © AFP / THIAGO RIBEIRO / AGIF

Il y avait de l'enjeu dans ces élections municipales au Brésil. 5569 maires et conseillers municipaux, il s'agit du premier scrutin depuis l'accession au pouvoir de Bolsonaro : il s'y est d'ailleurs impliqué personnellement pour soutenir certains maires. Mais c'est un échec pour pour les candidats qu'il soutenait, qui sonne comme un désaveu pour le Président - désaveu à mettre en parallèle avec l'échec d'un grand allié de Bolsonaro : Donald Trump.

En parallèle, la droite modérée et la gauche reprennent leur souffle et grimpent dans les urnes, traduisant un regain d'intérêt pour les partis traditionnels brésiliens

Avec nous pour en parler

  • Gaspard Estrada, directeur de l'Observatoire politique de l'Amérique latine et des Caraïbes de Sciences Po 
  • Avec un reportage d'Anne Vigna, à Rio

Aussi au sommaire de cette émission

  • Le bruit du monde est en Guinée, avec un reportage d'Agnès Faivre sur les heurts après les élections

Nous sommes trois semaines après la présidentielle du 18 octobre où Alpha Condé a été déclaré vainqueur dès le premier tour. Il s'agit de son troisième mandat, permis par une nouvelle constitution sur mesure conçue pour lui tout seul. S'en sont suivies des accusations de fraude, des manifestations mais surtout une répression violente : une cinquantaine de morts et plus de 350 arrestations. 

Aujourd’hui, Conakry comme le reste du pays essaie de recommencer à vivre aussi normalement que possible.

  • Sous les radars, par Amélie Perrier

Il sera question d'un deuil national numérique organisé au Sénégal pour les migrants victimes du chemin de l'exil et ignorés par l'Etat ; du projet de tunnel à Stonehenge validé au grand dam des défenseurs du site préhistorique ; et d'une victoire pour les écologistes au Canada, qui vont pouvoir racheter l'île de West Ballenas grâce à une cagnote en ligne et la préserver de toute activité humaine. 

  • Le monde selon Trump, par Gregory Philipps

"Le monde selon Trump" devient "le monde selon l'entre deux Trump - Biden". L’équipe de transition Biden est au travail et prépare son arrivée à la maison blanche le 20 janvier prochain. Evidemment, le refus de Trump de concéder sa défaite ne facilite pas les choses, et on s'interroge sur la transition. 

  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four

Hier, 15 novembre on votait dans un petit pays de l’Est de l’Europe, la Moldavie. C’était la présidentielle. Et le résultat est un bon indicateur des soucis qui se multiplient dans le jardin de Vladimir Poutine. 

Les invités
  • Gaspard Estradadirecteur exécutif de l’Observatoire Politique de l'Amérique latine et des Caraïbes (OPALC).
Programmation musicale
L'équipe