Au Mali, c’est le camp de la mission des Nations Unies et celui des forces françaises Barkhane qui ont été les cibles d’une attaque « sans précédent », samedi dernier. Un casque bleu a été tué, quatorze blessés dont sept Français.

Soldat français de l'opération Barkhan. Samedi 14 avril 2018, une attaque djihadiste a visé le «Super Camp» de l’ONU et des forces françaises à Tombouctou, dans le nord du pays.
Soldat français de l'opération Barkhan. Samedi 14 avril 2018, une attaque djihadiste a visé le «Super Camp» de l’ONU et des forces françaises à Tombouctou, dans le nord du pays. © AFP / PASCAL GUYOT

L'invité, François-Xavier Freland 

Des assaillants qui se déguisent en casques bleus montent à bord de véhicules piégés, des échanges de coups de feu : ce sont les camps de la mission de l’ONU au Mali et des forces françaises Barkhane à Tombouctou qui ont été les cibles, samedi dernier dans l’après-midi, d’une attaque « sans précédent ». Un casque bleu a été tué et quatorze de blessés dont sept français. 

L’attaque s’est produite peu après 14 h (heure locale). Alors que les deux camps essuyaient « une dizaine de tirs de roquettes », des hommes portant des casques bleus ont tenté de « s’infiltrer » dans la zone militaire à bord de deux véhicules piégés. 

Sur Twitter, l’ONU a évoqué une « importante attaque complexe », parle de « mortier », « échanges de tirs » et « attaques au véhicule suicide ». 

Peut-on lutter contre le terrorisme au nord du Mali ? Nous en parlons avec François -Xavier Freland, journaliste auteur de « Mali, au-delà du djihad ». 

Sous les radars de l'actualité avec Florence Paracuellos

  • Etats-Unis – « Je me souviens de la destitution de Richard Nixon. Je sais que le chemin est long, avant que les américains prennent conscience que leur président est sans foi ni loi, téméraire et dangereux. Ce chemin, on en a fait la moitié. » affirme Tom Steyer, démocrate et écologiste. Il a lancé une pétition qui a récolté plus de 5 millions de signatures « need to empeach ». Il n’a qu’un seul objectif : la destitution de Donal Trump. 
  • Chine – On en parlait hier. Weibo, le Twitter chinois, a annoncé la suppression de tous les messages relatifs à l’homosexualité. Torrent de protestations, notamment grâce au hastag « I am gay, not a pervert ». Mission réussie puisque Weibo annonce se concentrer sur « les contenus violents, le gore et la pornographie plus que sur des contenus homosexuels ».
  • Jacques Brel – Dans le Port de Zebruges, y’a des marins qui rêvent. Qui rêvent et qui travaillent à la restauration du bateau de Jacques Brel : l’Askoy II. Ils ont une histoire, ces marins, avec ce bateau. C’est leur famille qui avait vendu ce voilier à l’artiste. Ils travaillent depuis plusieurs années dans l’objectif de le sortir le 9 octobre prochaine, 40eme anniversaire de la mort de Brel.  

Le reportage de Dominique Andre

Chine - L’intelligence artificielle au service de l’Etat Policier le plus puissant au monde. Direction la Chine où 176 millions de caméras  surveillent  la population. Selon l’institut de recherches IHS Market, leur nombre passera à 626 millions d’ici 2020.

Et nouveauté : une partie des caméras est équipée d’un logiciel de « reconnaissance faciale » qui permet d’identifier les individus. Bienvenue chez Big Brother,  c’est un reportage de Dominique Andre.

L’actu en série avec Sandy Dauphin

Environnement - Les portes-containers pointés du doigt. Les milliers d'entre eux qui sillonnent les océans chaque jour vont faire un petit effort pour moins polluer ! Le transport maritime représente à lui-seul 3 % des émissions de CO2 de la planète. Un accord mondial a été conclu vendredi dernier. L'organisation maritime internationale promet de diviser par deux ses émissions d'ici 2050.

Programmation musicale

  1. Durant Jones / The Indications - Smile
  2. Yael Naim - New soul
Les invités
Programmation musicale
  • DURAND JONES & THE INDICATIONS
    DURAND JONES & THE INDICATIONS

    Smile

    2018

  • YAEL NAIM
    YAEL NAIM

    NEW SOUL

    Label : TOT OU TARD2007

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.