Réélu pour un deuxième mandat, le Premier ministre britannique, David Cameron , a fait de la renégociation de la place du Royaume-Uni dans l'Union européenne une priorité, et a formulé quatre exigences : la gouvernance économique , la compétitivité , la souveraineté et la question de l'immigration .

LeBrexit est donc au coeur de toutes les discussions, avant le sommet européen prévu les 18 et 19 février à Bruxelles . David Cameron négocie unaccord pour éviter que le Royaume-Uni ne décide de sortir de l'Union européenne à l'issue du référendum qui pourrait avoir lieu en juin . Pour cela, il doit arriver à un accord avec les autres dirigeants européenns afin de satisfaire les Britanniques de plus en plus eurosceptiques . Ces réticences ne sont pas nouvelles : le Royaume-Uni, entré dans l'Union européenne en 1973, ne fait partie de la zone euro et refuse d'approfondir l'intégration des 28 au nom de leur souveraineté. Aujourd'hui, ils s'opposent principalement à l'ouverture, jugée excessive, aux travailleurs étrangers qui viendraient profiter uniquement des prestations sociales britanniques . D'où le projet de priver les citoyens européens d'allocations sociales pendant leurs quatre premières années de séjour au Royaume-Uni afin de mieux maîtriser les flux de migrants et réfugiés.

Ils dénoncent également le coût excessif de l'Europe pour leur pays . Pourtant, le Royaume-Uni ne se place qu'en quatrième position, derrière l'Allemagne, la France et l'Italie, des pays qui contribuent le plus au budget de l'Union européenne.

Ces négociations, tenues très secrètes, commencent à agacer de nombreux élus européens qui redoutent que l'Union européenne ne se laisse "berner" par les demandes des Britanniques.

A quoi va aboutir le sommet européen ? L'Union européenne va-t-elle céder aux demandes de David Cameron et des Britanniques ?

Pour en parler, les invités de Nicolas Demorand sont Sylvie Goulard , députée européenne du groupe Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l'Europe, et Jonathan Fenby , journaliste et essayiste britannique.

Avec un reportage de Franck Mathevon sur les eurosceptiques britanniques, en direct de Londres.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.