Le 20 janvier dernier, Joe Biden était investi 46e Président des États-Unis. Série de décrets, diplomatie des "valeurs"...Un mois après leur installation à la Maison Blanche, les Démocrates donnent le ton.

États-Unis : Joe Biden, le bilan après un mois à la Maison Blanche
États-Unis : Joe Biden, le bilan après un mois à la Maison Blanche © AFP / SAUL LOEB

« L’Amérique est de retour », a proclamé Joe Biden le 4 février dernier. Deux semaines seulement après son installation dans le bureau ovale, le nouveau président américain a prononcé un discours symbolique sur les grands axes qu’il souhaite donner à sa diplomatie. Celle-ci s’organisera autour des « valeurs» prônées par les États-Unis sur la scène mondiale, et mettra en avant les vieilles alliances : le Démocrate a ainsi annoncé le gel de la réduction du contingent américain en Allemagne et la fin du soutien apporté à l’Arabie saoudite dans la guerre civile au Yémen

En interne, Joe Biden a signé une série de décrets immédiatement après son investiture : suppression de l'interdiction d'accéder au territoire pour les ressortissants de pays à majorité musulmane, fin de l'interdiction des ONG qui financent l'avortement... Pourtant, le véritable chantier des Démocrates reste à venir. La crise du Covid est loin d'être terminée au États-Unis où l'épidémie a fait près d'un demi-million de morts, et le plan de relance ambitieux de 1 900 milliards de dollars proposé par l'exécutif doit encore obtenir l'approbation du Congrès. 

Avec nous pour en parler 

Laurence Nardon dirige le programme Amérique du Nord de l'Institut français des relations internationales (Ifri).

Le Bruit du monde est au Rwanda, où s'ouvre le procès de Paul Rusesabagina

Il est considéré comme un héros dans le monde entier, un “juste” lors du génocide des Tutsis en1994, qui a sauvé 1200 réfugiés dans un hôtel huppé de Kigali. 

Paul Rusesabagina, dont l’histoire a inspiré le film Hotel Rwanda, est aujourd’hui poursuivi pour terrorisme à Kigali après avoir été arrêté fin août et amené au Rwanda dans des circonstances mystérieuses, alors qu’il voyageait à Dubaï. Il s'était exilé puis était devenu un critique virulent du régime de Paul Kagame.

Son procès s’est ouvert ce mercredi. Et son image de héros est de plus en plus controversée au Rwanda.

Un reportage signé Laure Broulard.

Également au programme de cette émission 

  • Sous les radars, par Amélie Perrier
  • L'Europe tu l'aimes ou tu la quittes, par Pierre Bénazet

En Belgique et aux Pays-Bas, le mécontentement lié aux restrictions sanitaires arrive progressivement devant les tribunaux. 

  • Le monde d'après, l'édito de Jean-Marc Four

Programmation musicale

LIANNE LA HAVAS - Please, don't make me cry

VALERIE JUNE - You can't be told

Les invités
Programmation musicale
  • LIANNE LA HAVASPlease, don't make me cry (radio edit)2020
  • VALERIE JUNE
    VALERIE JUNEYou can't be told2012
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.