Les 15 et 16 novembre s'est tenu à Antalya, en Turquie, le dixième sommet du G20 . A cause des événements François Hollande ne s'est pas rendu en Turquie. C'est Laurent Fabius et Michel Sapin qui ont été chargés de représenter la France.

Au programme : les multiples crises que traverse l'Europe actuellement , et notamment la crise économique, la crise des réfugiés et celle liée au terrorisme.

Les dirigeants les plus riches de la planète ont affiché leur détermination à lutter contre Daesh après les attentats survenus à Paris, en France, le vendredi 13 novembre. Malgré leurs divergences sur une solution à la guerre en Syrie, qui a fait plus de 250 000 morts depuis quatre ans et demi et consitue, par ailleurs, le berceau des mouvements djihadistes, ils ont convenu de "redoubler d'efforts" pour éliminer Daesh. La question de la lutte contre le financement du terrorisme a aussi été abordée.

La politique européenne de l'accueil des réfugiés a aussi été l'objet de nombreuses critiques, un des auteurs des attentats ayant un passeport syrien sur lui. Il serait entré en Europe par la Grèce parmi un groupe de véritables réfugiés.

Pour analyser ce qui s'est dit au G20, Pascal Lamy , ancien directeur de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et Président emeritus de l'Insitut Jacques Delors, est l'invité de Nicolas Demorand .

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.