Les violences se sont encore intensifiées, dimanche, dans les affrontements entre manifestants hongkongais et forces de police. Après des mois de contestation, et face à l'intransigeance du pouvoir local, Hong-Kong semble dans une impasse. Analyse avec Sebastian Veg, sinologue et directeur d'études à l'EHESS.

Hong-Kong dans l'impasse : confrontations entre les étudiants manifestants et la police anti-émeute devant l’Université Polytechnique de Hong-Kong, 17 novembre 2019
Hong-Kong dans l'impasse : confrontations entre les étudiants manifestants et la police anti-émeute devant l’Université Polytechnique de Hong-Kong, 17 novembre 2019 © AFP / EYEPRESS NEWS / EYEPRESS

Pékin «ne restera pas sans rien faire» si la situation devient «incontrôlable» à Hong Kong. 

Ce sont les mots prononcés ce matin par Liu Xiaoping, ambassadeur chinois à Londres, à propos de l'escalade de violence qui a lieu sur l'île depuis quelques jours. A l'Université Polytechnique, devenue l'un des principaux bastions des émeutiers, des affrontements particulièrement violents ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Pour empêcher les policiers de reprendre le contrôle d'un tunnel stratégique, les manifestants ont fait usage de cocktails Molotov -auxquels les forces de l'ordre ont répondu par des tirs à balles réelles. 

Depuis le mois de juin, Hong-Kong est secouée par une vague de violences. A l'origine de la colère, il y a une loi qui autorisait les extraditions vers la Chine continentale, où les hongkongais auraient désormais pu être jugés. Mais la contestation dépasse de loin ce projet, retiré depuis. La jeunesse de l'île réclame un fonctionnement entièrement démocratique, avec l'instauration du suffrage universel et la démission de l'exécutif local. Ce dernier, avec Carrie Lam à sa tête, refuse toute concession aux manifestants.

Le gouvernement chinois a menacé de mettre fin au principe d'« un pays, deux systèmes » dont Hong-Kong jouissait jusqu'alors. Cela signifierait abolir les libertés spécifiques dont l'île bénéficiait depuis sa rétrocession par le Royaume-Uni, en 1997 - justice indépendante, droit à manifester... Les pouvoirs publics tentent avant tout d'étouffer la contestation et de faire annuler les élections du 24 novembre, qui augurent une défaite cuisante pour les pro-Pékin.

Hong-Kong risque-t-elle de perdre son statut semi-autonome, alors que la violence ne semble pas retomber ? Avec nous pour en parler, Sebastian Veg, chercheur en histoire spécialiste de la Chine et d'Hong-Kong, directeur d'étude à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

  • Le bruit du monde est à Cuba, où La Havane fête ses cinq-cents ans. Un reportage de Romane Frachon

L'anniversaire de la capitale cubaine a été l'occasion de cérémonies fastueuses, dont le coût n'a pas été rendu public. Feux d'artifices, coups de canon, réouverture du Capitole qui était en travaux depuis dix ans... l'occasion pour la population de se réunir dans la joie. Mais cet anniversaire n'a pas eu lieu sans son lot de controverses. Sur place, certains soulignent l'absence de réflexion autour de la colonisation - qui  a débuté, elle aussi, il y a cinq-cent ans - ou sur les transformations urbaines de la ville, progressivement envahie par de grands hôtels de luxe neufs.

  • Le monde selon Trump, saison 3. Par Loïg Loury

Aujourd'hui, on s'interroge sur la santé du président Trump, qui a passé une partie de son check-up annuel en avance, alors qu'il n'était pas prévu à son programme officiel... Son médecin assure que tout est en ordre, mais aucun résultat n'a encore été rendu public.

Le président a par ailleurs annoncé vouloir témoigner dans le cadre de l’enquête d’impeachment qui le vise - une entorse à la procédure, qui suscite l’indignation.

  • Il ne faut pas oublier qu'il reste une dictature en Europe : c'est le Bélarus, où les élections de dimanche n'ont vu aucun membre de l'opposition élu. C'est le Monde à l'envers de Franck Mathevon.
Les invités
  • Sebastian Vegdirecteur d'études à l'EHESS et directeur du Centre d'études français sur la Chine contemporaine à Hong Kong
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.