L'Iran sort de son isolement et une nouvelle page peut s'ouvrir entre Téhéran et la communauté internationale. Depuis plus de dix ans, le pays était sous le joug de sanctions internationales venant de l'ONU, des États-Unis et de l'Union Européenne. Samedi 16 janvier, le feu vert est accordé par l'Agence inetrnationale de l'énergie atomique (AIEA) qui affirme que Téhéran respecte les engagements pris en juillet 2015 auprès des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et de l'Allemagne . Entré donc en vigueur samedi, l'accord nucléaire, conclu le 14 juillet dernier, vise à garantir la nature strictement pacifique du programme nucléaire iranien en échange de la levée de sanctions ayant asphyxié l'économie du pays. Cet accord est considéré comme un succès aussi bien pour Barack Obama que pour Hassan Rohani. Cependant, il suscite tout de même des critiques dans leurs pays respectifs et en dehors.

La prudence reste donc de mise, notamment pour les États-Unis, puisque l'Iran a, par le passé, plusieurs fois dissimulé les objectifs militaires de ses activités nucléaires, les présentant toujours comme civiles et conformes au droit international.

Alors, que fera l'Iran de la levée de ces sanctions ? Le pays va-t-il l'utiliser pour moderniser l'économie, ouvrir le pays et aider à la paix, notamment en Syrie ?

Pour en parler, Nicolas Demorand reçoit Fariba Adelkhah , anthropologue et directrice de recherche au CERI, et François Nicoullaud , ancien ambassadeur de France en Iran.

Négociations sur le nucléaire iranien
Négociations sur le nucléaire iranien © GEORG HOCHMUTH/EPA/MAXPPP / GEORG HOCHMUTH/EPA/MAXPPP

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.