A la une, ce soir, un chiffre alarmant : 68 millions. C’est le nombre de personnes qui ont été déplacées de force en 2017 indique l’ONU. On en parle ! Sous les radars, les restes de Franco retirés d’El valle de los caïdos. L’escale reportage, cap sur la Turquie où l’on se prépare à voter. Et puis ASOS se met au vert !

Un réfugié, soudanais du sud, construit sa maison sur un terrain que lui a été donné par les autorités ougandaises à Adjumani.
Un réfugié, soudanais du sud, construit sa maison sur un terrain que lui a été donné par les autorités ougandaises à Adjumani. © Radio France / Valérie Crova

On commence l’émission avec un chiffre, ce soir : 68,5 millions

68,5 millions, c’est le nombre de personnes déplacées, déracinées, en 2017. Sombre record publié dans le rapport annuel du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Un chiffre record donc pour la cinquième année consécutive. 

La guerre au Soudan du Sud, la fuite des Rohingyas vers le Bangladesh, le conflit syrien ou la crise en République démocratique du Congo notamment ont fortement accentué le nombre de réfugiés par rapport à 2016. Le nombre de personnes contraintes de se déplacer à l’intérieur d’un pays a, quant à lui, légèrement diminué. 

Dans le monde, cela signifie qu’une personne sur 110 est contrainte de se déplacer

Selon le rapport, 2017 représente la plus forte augmentation du nombre de personnes déracinées jamais enregistrée, dont la moitié d’entre elles sont des enfants. 

L’ONU évoque également le faible nombre de pays d’accueil. On en parle, ce soir, avec Céline Schmitt Porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), en France ; et avec Alessandra Morelli  la représentante du HCR au Niger.

Sous les radars de l’actualité : avec Florence Paracuellos, on prend la route de l’Espagne et des Etats-Unis

Espagne - « El valle de los caïdos », la vallée de ceux qui sont tombés en français, est un vaste monument au nord-ouest de Madrid où 33 000 victimes de guerre reposent ainsi que la dépouille de Franco. Plus pour longtemps. L’exécutif socialiste est bien décidé à retirer les restes du dictateur. « L’Espagne, en tant que démocratie européenne, peut-elle se permettre de conserver ce symbole qui divise les espagnols ? » a expliqué le Premier ministre. 

Etats-Unis - Quand un monstre du rap s'attaque à une légende de la soul. C'est Dr. Dré, rappeur et businessman multimillionnaire, qui s’intéresse de très près à la vie de Marvin Gay dont il s’apprête à réaliser le biopic.

L’escale reportage : Alexandre Billette nous emmène en Turquie, ce soir. J-5 avant le double scrutin

La Turquie va voter dimanche pour un double scrutin présidentiel et législatif. Un scrutin que Recep Tayyip Erdogan a anticipé de plus d’un an et demi. 

L’une des clés de cette élection, c’est le vote kurde : 20 % de la population en Turquie. Les Kurdes sont un peu en position de « faiseurs de roi » cette fois-ci. Puisque si le principal parti pro-kurde, le HDP, parvient à envoyer des députés à Ankara il pourrait bien empêcher le parti d’Erdogan, l’AKP, d’avoir la majorité au parlement. 

Dans la « capitale » de la région kurde de Turquie, la campagne se déroule sous tension et l’opposition craint des fraudes massives. A Diyarbakir, le reportage d’Alexandre Billette.

Programmation musicale 

  1. Ben HARPER/Charlie MUSSELWHITE - Found the one
  2. Stevie WONDER - We can work it out
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.