Ce soir on part en Syrie pour comprendre pourquoi la dernière poche territoriale de l’Etat islamique n’est pas encore tombée ; On ira en Ethiopie visiter des églises creusées dans la roche ; Et en Turquie, où Erdogan défend son bilan en chanson

Une fumée épaisse monte au-dessus de la dernière position du groupe État islamique (BID) dans le village de Baghouz lors de batailles avec les Forces démocratiques syriennes (SDF), dans la campagne de la province syrienne de Deir Ezzor, le 18 mars 20
Une fumée épaisse monte au-dessus de la dernière position du groupe État islamique (BID) dans le village de Baghouz lors de batailles avec les Forces démocratiques syriennes (SDF), dans la campagne de la province syrienne de Deir Ezzor, le 18 mars 20 © AFP / Delil SOULEIMAN

Syrie : l’interminable chute de Baghouz

Depuis le 9 février, on nous explique que l’Etat islamique est défait, que Baghouz, est la dernière poche, qu'elle va céder, que ce sera la fin de Daesh sous sa forme territoriale. Et depuis, c’est une interminable fin. Les opérations ont été ralenties par la présence de nombreux civils sur place, notamment des familles qui vivent avec les soldats de l’EI. Jeudi dernier, encore, c’était 1 300 soldats djihadistes et leurs familles qui quittaient Baghouz. Mais les forces démocratiques syrienne ne sont toujours pas venues à bout de ce dernier carré.

On en parle avec Aurélien Colly, journaliste à France Inter, et Nicolas Tenzer, président du centre d'étude et de réflexion pour l'action politique.

Sous les radars, Amélie Perrier nous emmène ce soir

En Turquie, où le président Erdogan défend son bilan en chanson

En Allemagne, avec un joueur de foot qui a demandé à Erdogan d’être son témoin de mariage

En Italie, où la Scala de Milan a voté contre un financement venant d’Arabie Saoudite

L’escale reportage nous emmène ce soir en Ethiopie

Dans le nord de L’Ethiopie, Lalibela est un site classé au patrimoine mondial de l’humanité. Il fait partie des douze premiers sites classés par l’Unesco en 1978. Il s’agit de onze églises construites il y a plus de 800 ans. Elles ont pour particularité d’être creusées directement dans la roche. Des historiens cherchent encore à percer le secret de la construction de ces églises, et aussi, à trouver des solutions pour les protéger.

Un reportage de Vincent Dublange

Programmation musicale

Michael Chapman – After all this time

Paul Mac Artney - Jet

Les invités
  • Nicolas TenzerDirecteur de la publication et de la rédaction de la revue Le Banquet, président fondateur du CERAP et professeur invité au PSIAS de Sciences Po
  • Aurélien Colly
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.