Ce matin , la mort de l'auteur présumé des attentats de Paris, Abdelhamid Abaaoud , a été confirmée par le parquet de Paris. Il a été tué lors de l'assaut mené par le RAID mercredi matin dans le centre de la ville de Saint-Denis . Il est le chef opérationnel présumé des attentats du 13 novembre.

Ce djihadiste belge a débarqué en Syrie début 2013. Le groupe terroriste Daesh lui a confié le soin de former des combattants francophones en vue de commettre des attentats sur le sol européen. Il a fait des allers-retours à plusieurs reprises entre le fief de Daesh et l'Europe . On en compte au moins deux entre 2013 et début 2015, et ce malgré son niveau de dangerosité avéré et revendiqué . Alors comment expliquer sa présence à quelques kilomètres de Paris ?

Suite à ces révélations, le ministre de l'intérieur français, Bernard Cazeneuve , a déclaré aujourd'hui qu' "aucune information émanant de pays européens dans lequel il aurait pu transiter avant d'arriver en France [n'avait] été communiquée suggérant qu'il ait pu arriver en Europe et cheminer jusqu'à la France. Ce n'est que le 16 novembre dernier, postérieurement aux attentats de Paris, qu'un service de renseignement hors d'Europe [...] a signalé avoir eu connaissance de sa présence en Grèce" . Il a réinsisté sur le fait que "la coopération dans la lutte anti-terroriste est cruciale". L'Europe a-t-elle les moyens de véritablement traquer les terroristes ? S'agit-il d'un manque de coopération entre pays européens ? Ou d'un dysfonctionnement généralisé des services européens de renseignement ?

Il sera également question, au cours de l'émission, du rôle des Etats au Proche et Moyen-Orient dans la lutte contre le groupe terroriste Daesh . Que font par exemple l'Iran et l'Arabie Saoudite ? Sommes-nous vraiment tous unis dans cette lutte ?

Pour répondre à ces nombreuses questions, les invités de Nicolas Demorand sont Nathalie Goulet , sénatrice UDI de l'Orne et présidente de la Commission d'enquête sur l'organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe, et le géographe Bernard Hourcade , directeur de recherche émérité au CNRS, spécialiste de l'Iran.

Opération du raid à Saint Denis
Opération du raid à Saint Denis © MaxPPP/EPA/Etienne Laurent
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.