L'ex-vice président Joe Biden est en tête de la campagne à la primaire démocrate de 2020. Mais huit autres candidats sont encore en lice et le favori est talonné dans les sondages. Peut-on s'attendre à issue surprenante ? Analyse avec Anne Deysine, juriste et professeure spécialiste du système américain.

L'ancien vice-président Joe Biden et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren lors du troisième débat des primaires démocrates de la campagne électorale de 2020, jeudi 12 septembre 2019.
L'ancien vice-président Joe Biden et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren lors du troisième débat des primaires démocrates de la campagne électorale de 2020, jeudi 12 septembre 2019. © AFP / Robyn BECK

A l'issue d'un second débat télévisé le 12 septembre dernier, les contours de la primaire démocrate se dessinent. Dix candidats s'affrontent encore pour l'investiture en vue des présidentielles de 2020. Une campagne dominée par le discours anti-Trump, alors que les démocrates entament justement une procédure controversée d'impeachment - ou destitution - à l'encontre du président en place.

Pour l'instant, le jeu est dominé par le très populaire Joe Biden, vu comme le candidat le plus à même de vaincre Donald Trump - ce qui constitue la préoccupation principale des sympathisants démocrates. Mais son avance se réduit progressivement depuis avril : il est rattrapé sur sa gauche par Bernie Sanders et Elisabeth Warren, considérés comme progressistes. Warren séduit de plus en plus par son pragmatisme et son programme déjà bien étoffé. Doit-on y voir un potentiel inversement des tendances ? 

Avec nous pour en parler : Anne Deysine, juriste et américaniste, professeure à l'Université Paris-Ouest Nanterre.

  • Le bruit du monde... nous emmène à Dalaba, en Guinée-Conakry. Par François-Xavier Freland

La ville, située au Nord-Ouest du pays, a longtemps accueilli Miriam Makeba. La célèbre chanteuse sud-africaine s'y était réfugiée après avoir été chassée de son pays natal, où on lui reprochait d'être trop proche des Black Panthers. Pendant son exil, elle s'est rapprochée du président guinéen Sekou Touré, panafricain et révolutionnaire... qui dirigeait un régime répressif. Nous sommes allés visiter son ancienne villa, surnommée la "Case Makeba".

  • L'Europe, tu l'aimes ou tu la quittes, avec Angélique Bouin

Quand l’Union Européenne, voulant bien faire, met en danger les droits des pompiers volontaires… La Cour Européenne de Justice vient de faire jurisprudence : le droit communautaire reconnaît maintenant toutes leurs heures d’astreinte comme temps de travail. Les pompiers volontaires sont donc considérés comme « travailleurs ». Ce qui peut rendre leur activité de sauveteurs incompatible avec leur potentiel métier principal…

Les féminicides sont à la Une en Belgique, où les associations tentent de sensibiliser au bon usage de ce terme, et alertent sur la mauvaise application de la loi dans le cadre des meurtres de femme. 

Enfin, les Néerlandais pratiquent de plus en plus l'open hiring, qui consiste à embaucher un candidat sans lire son CV ni lui faire passer d'entretien. L'idée est d'engager des employés motivés et reconnaissants de l'opportunité donnée. Premier arrivé, premier servi...

Programmation musicale :

Roseaux/Blick Bassy -Käät

Curtis Mayfield - Ghetto Child

Les invités
  • Anne DeysineJuriste et américaniste, professeur à l’université Paris-Ouest Nanterre
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.