En Egypte, Abdel Fattah al-Sissi est le seul candidat sérieux à sa propre succession. Avec l'écrivain Robert Solé ; Les Iles des Antipodes partent à la chasse à souris ; La ville du Cap risque de se retrouver à court d'eau d'ici 2050 tant elle fait face à sa pire sécheresse depuis un siècle..

Campagne du président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi pour sa réélection lors des prochains scrutins prévus pour mars 2018, le 22 janvier 2018, au Caire.
Campagne du président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi pour sa réélection lors des prochains scrutins prévus pour mars 2018, le 22 janvier 2018, au Caire. © AFP / OHAMED EL-SHAHED

Egypte

La campagne officielle de l'élection présidentielle égyptienne a débuté, aujourd’hui, avec la publication de la liste définitive des candidatures. Mais Abdel Fattah al-Sissi dirige d'une main de fer le pays, sept ans après la révolte contre le régime de Hosni Moubarak. Il est le seul candidat sérieux à sa propre succession tant ces dernières semaines, toute opposition a été écartée. Avant de devenir président, en tant que chef de l'armée, il avait déjà chassé, du pouvoir, son prédécesseur islamiste, Mohamed Morsi, à l'été 2013, se livrant à une importante répression des partisans des Frères musulmans. On en parle avec l'écrivain franco-égyptien Robert Solé.

Sous les Radars. Florence Paracuellos dans les recoins de l’actualité internationale

  • Aux Iles des Antipodes, au large de la Nouvelle Zélande, au-dessus de l'Antarctique, s’opère le programme d’éradication « Souris à un million de dollar » dont l’objectif est de tuer les milliers de souris qui ravagent l’écosystème de ces iles sauvages ; 
  • Direction l'Islande qui, selon le Guardian, pourrait devenir le premier pays d’Europe à interdire la circoncision ;  
  • A Dubaï, un nouveau marché dans le secteur des laits pour bébés. Voici le premier lait de chamelle en poudre : « Camelicius » qui s'adresse aux bébés de 1 à 3 ans, de plus en plus nombreux à être allergiques au lait de vache. 

Le Reportage en Afrique du Sud

Lisa Fabian s’intéresse à la pénurie d'eau au Cap qui fait face à sa pire sécheresse depuis un siècle, après trois saisons arides. Un changement de climat lourd de conséquences pour la cité touristique qui dépend principalement de ses 6 barrages pour son approvisionnement en eau. Ces réserves sont très basses et la ville craint « le Jour Zéro ». 

Programmation musicale

  1. Eels – The deconstruction
  2. Curtis Mayfield – Pusherman

Bad COP Good COP 

Rosalie Lafarge plonge dans les profondeurs du manque d'eau potable : 

  • L'eau ne coulera certainement plus du robinet dans une centaine de grandes villes du monde à l’horizon 2050, comme à Le Cap, Los Angeles, Jaipur, Kaboul.. (d’après la prévision de chercheurs allemands) ; 
  • Le réchauffement climatique n'arrange en rien la situation. Ce fléau frappe les nappes souterraines qui fournissent de l'eau potable au moins à la moitié de l'humanité. 

La chronique de Bertrand Gallicher  

  • Rio de Janeiro : La crainte d'un dérapage sécuritaire

Les favelas de Rio de Janeiro, au Brésil, redoutent une flambée de violence à l'approche des opérations de maintien de l’ordre annoncées par le président brésilien Michel Temer. Par décret, le chef de l'Etat a placé la sécurité de l'agglomération de Rio sous le contrôle de l'armée.

Les invités
Programmation musicale
  • EELS

    THE DECONSTRUCTION

    2018

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.