Un an après l’accord sur les réfugiés, quel tour prennent les relations diplomatiques entre l’Union Européenne et la Turquie ?

Istanbul, Turquie. Au premier plan, une affiche d'Erdogan.
Istanbul, Turquie. Au premier plan, une affiche d'Erdogan. © AFP / YASIN AKGUL

Revenons un an en arrière : sous l’impulsion de l’Allemagne, la Turquie acceptait un vaste plan permettant de « fixer » les migrants sur son sol et d’éviter ainsi qu’ils ne passent en Europe. Très critiqué à l’époque, ce plan a tout de même montré son efficacité.

Un an après, alors que la Turquie doit décider par référendum de devenir un régime présidentiel, voire autoritaire, le président Erdogan ne cesse de traiter l’Allemagne de pays nazi et les Pays-Bas de fascistes, parce ces deux pays ont refusé que des ministres turcs viennent faire campagne sur leur sol. Quel avenir pour cet accord sur les migrants ? Quelles relations entre l’UE et une Turquie autoritaire ? Débat ce soir avec

  • Marc Piérini, ancien ambassadeur de l’UE en Turquie. Chercheur invité au centre Carnegie Europe. Auteur de : Où va la Turquie ? Ed Actes Sud .
  • Gaïdz Minassian, professeur de relations internationales à Sciences Po, et journaliste pour les pages Débats du Monde.
  • Dimitris Christopoulos, président de la FIDH -Fédération internationale des droits de l'Homme.
Les invités
Programmation musicale
  • A TRIBE CALLED QUEST
    A TRIBE CALLED QUEST

    Dis generation

    2016

  • ELVIS PRESLEY

    (You're the) devil in disguise

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.