Au cœur de la pandémie de la COVID-19, l'historien Thomas Gomart signe un essai de géopolitique. Un questionnement sur les enjeux "visibles", mais aussi les "guerres invisibles" que se livrent les États à l'ère du numérique.

Le directeur de l'institut français des relations internationales et historien, Thomas Gomart, mars 2018
Le directeur de l'institut français des relations internationales et historien, Thomas Gomart, mars 2018 © Maxppp / OUEST FRANCE

Thomas Gomart interroge les prochains défis géopolitiques du siècle. Deux grands enjeux cristallisent désormais les rivalités stratégiques et économiques : la dégradation environnementale et la propagation technologique. Dans cette nouvelle ère, le basculement du monde vers l’Est est encore accentué par la pandémie de la COVID-19. 

Au-delà de la compétition agressive à laquelle se livrent ouvertement les grandes puissances, des mécanismes invisibles sont également à l’œuvre. Marchés financiers, paradis fiscaux, plateformes numériques, services de renseignement… Thomas Gomart nous propose d’analyser ces nouvelles « guerres invisibles », et le rôle que la France pourrait y jouer.

Avec nous pour en parler

Essayiste et directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI), Thomas Gomart publie ce jeudi Guerres invisibles. Nos prochains défis géopolitiques aux éditions Tallandier.

Le Bruit du monde

Direction le Brésil, avec un reportage d'Anne Vigna. 

« Lancer des vers » : c’est ainsi que l’on nomme au Brésil, une tradition lyrique bien particulière qui consiste à improviser de la poésie. Une tradition toute féminine, dans une vallée isolée de l’état du Minas Gerais, que les femmes ont décidé d’utiliser pendant cette pandémie pour aider les malades et les médecins. Grâce à une ONG locale et à l’application Whatsapp, elles ont envoyé des vers improvisés et chantés pour ceux qui ont besoin d’un appui moral. Un projet qu’elles ont baptisé « les vers de la bonté » et que les médecins ont qualifié de « médecine de l’âme ». 

Également au programme de cette émission 

  • Sous les radars, la chronique d'Amélie Perrier   

En Grèce, le mouvement #MeToo semble enfin voir le jour. Pendant ce temps, en Thaïlande, le crime de lèse-majesté est toujours très sévèrement puni. En Irlande, le son de l'Angelus diffusé tous les soirs à la radio pour encourager à la prière choque un pays secoué par le scandale des maisons pour filles-mères.

  • L'Europe, tu l'aimes ou tu la quittes... par Angélique Bouin

Les 27 chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union européenne sont réunis en sommet aujourd'hui pour faire un point sur la pandémie de COVID-19. Leur principale préoccupation : le nombre de doses de vaccins.

  • Le monde d'après, l'édito de Jean Marc Four   

Programmation musicale

DOM LA NENA - Todo tiene su fin

BILLIE HOLIDAYSolitude

Les invités
  • Thomas GomartHistorien des relations internationales, directeur de l'Institut français des relations internationales
Les références
L'équipe
Thèmes associés