Vendredi 19 mai, les Iraniens votaient pour élire leur nouveau président. C'est Hassan Rohani qui a été réélu. Décryptage du résultat vu comme une promesse d'ouverture.

Hassan Rohani est réélu en Iran
Hassan Rohani est réélu en Iran © AFP / ATTA KENARE

Vendredi 19 mai, les Iraniens votaient pour élire leur nouveau président. Samedi 20 mai, les résultats officiels tombent : Hassan Rohani est réélu, dès le premier tour, pour quatre ans avec 23.4 millions de voix, soit un score de 57%, contre 38% pour le conservateur Ebrahim Raissi. C'est un score plus élevé que lors de sa première élection, en 2013, où il avait recueilli 51% des voix. La participation était très forte : 73% des Iraniens sont allés voter.

Nette victoire donc du président réformateur, mais qui se retrouve face à de gigantesques attentes : aller plus loin sur la voie de la libéralisation politique, lutter contre le chômage, attirer plus d'investisseurs étrangers et poursuivre sa politique d'ouverture vers le monde... Des chantiers difficiles, surtout pour un président qui n'a pas les mains totalement libres...

Mickaël Thébault analyse et décrypte ce résultat et les enjeux avec ses invités : Bernard Hourcade, directeur de recherches CNRS, spécialiste de l’Iran, et Mariam Pirzadeh, journaliste, correspondante à Téhéran pour France 24.

Et aussi,

Un reportage de Bertrand Gallicher.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.