Emmanuel Macron entame, ce lundi, une visite d’Etat de trois jours aux Etats-Unis. Une visite marquée par les références historiques et avec au programme de nombreux sujets de discussion pour les deux dirigeants.

Les invités

Paris et Washington exposent au monde leur bonne entente. Emmanuel Macron est en visite d’Etat aux Etats-Unis pendant trois jours. 

Dès ce lundi soir, le président Français et le président Américain dinent à Mount Vernon, dans la résidence du héros national George Washington, sur les hauteurs du Potomac. 

Mardi sera la journée la plus officielle du voyage avec un  long tête-à-tête dans le Bureau Ovale, une réunion de travail avec les équipes respectives, suivie d’une visite au cimetière d’Arlington où 300 000 anciens combattants sont enterrés. Pour finir un diner d’Etat mardi soir, à Washington, à la Maison Blanche. 

Mercredi, Emmanuel Macron s’exprimera devant le congrès américain avant d’échanger avec des étudiants. 

"Une visite d’Etat, c’est une visite à l’occasion de laquelle on tient à dépasser un peu les contingences de l’actualité pour élargir la focale et regarder l’ensemble de l’histoire des relations entre nos deux pays, qui est une histoire extraordinaire", explique l’Elysée. "Une histoire d’amitié et d’alliance depuis deux cent cinquante ans ! Où jamais un seul jour, nos pays n’ont été en guerre l’un contre l’autre".

Les dirigeants vont donc avoir trois jours pour aborder des sujets comme l’accord sur le nucléaire iranien, les taxes sur les importations d’acier et d’aluminium pour les pays de l’Union Européenne, le conflit syrien et les frappes conjointes, l’accord de Paris sur le climat, la Corée du Nord et les relations avec la Russie. 

On en parle avec Jeff Lightfoot, chercheur associé au Atlantic Council, en duplex de Washington, et Denis Lacorne, directeur de recherche émérite à Science Po et spécialiste de l’histoire politique des Etats-Unis.  

Sous les radars de l'actualité avec Virginie Pironon

Mexique – Le pays est gangrené par la violence et la corruption. On décompte près de 7 700 assassinats en trois mois. L’élection présidentielle doit avoir lieu le 1er juillet. Le premier débat entre les candidats à eu lieu hier soir. 

Afghanistan – Kaboul est encore sous le choc après un nouvel attentat suicide, hier, revendiqué par l’organisation Etat Islamique. Le bilan est de 57 morts. L’Afghanistan, un pays dans lequel l’économie est fortement ralentie à cause de l’insécurité et de la corruption.

Etats-Unis – Histoire d’un miraculé, celle de Dylan Mc Williams. En moins de quatre ans, il a été mordu par un serpent, s’est réveillé un matin la tête dans la gueule d’un ours, et jeudi il a cru perdre sa jambe dans la mâchoire d’un requin à Hawaï.

Reportage de Frédéric Ojardias

La détente se poursuit dans la péninsule coréenne. Pourparlers, concerts d’artistes sud-coréens en Corée du Nord le mois dernier, et surtout toute une série de sommets historiques qui s’annoncent : entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et son homologue sud-coréen Moon Jae-in ce vendredi 27 avril, qui devrait être suivi par un autre tête à tête, spectaculaire, entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, fin mai ou début juin.

Rencontre avec un artiste nord-coréen, réfugié au Sud, pour lui demander comment il voyait cette détente surprenante, après des mois de tensions.

Programmation musicale

  1. Superorganism - Reflections on the screen 
  2. Jamie Cullum - I get a kick out of you 
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.