L'hospitalité ? Ou la maladie des Autres

"On ne bâtit pas une civilisation sur le thème hallucinatoire de l'invasion et du remplacement. On ne fonde pas une communauté sur la supicion d'autrui."

L'identité, en danger... ? C'est le thème du tout petit livre de l'écrivain français Frédéric Boyer, auteur de "Quelle terreur en nous ne veut pas finir?", publié chez P.O.L.

Quelle terreur en nous ne veut pas finir ?
Quelle terreur en nous ne veut pas finir ? © P.O.L

En à peine 100 pages, l'écrivain met la question de l'identité au coeur du débat sur l'immigration. Une identité qui se sentirait en danger, un patrimoine, un terroir, une mémoire en perte d'influence... A lire les gros titres de presse, à entendre les discours ambiants, c'est une civilisation entière qui est en danger face à l'Autre, et plus précisément.. aux Autres.

"Nous défendons le droit à l'hospitalité(...) Et nous affirmons vouloir protéger un roman national, une histoire à nous, par le refus d'entendre la vie des autres."

De quoi avons-nous peur, et surtout, pourquoi avons-nous peur ? C'est la question que pose Frédéric Boyer dans cet écrit.

D'un point de vue moral, éthique presque, comment co-existent une telle appréhension, une telle épouvante, et de tels discours sur l'hospitalité, la solidarité, la fraternité... l'humanité.

L'intêret porté à la vie d'Autres pourrait, enfin, briser le fantasme d'une éternité civilisationnelle.

Frédéric Boyer est l'invité d'Un jour dans le monde.

Aujourd'hui, et depuis dix jours, ce sont près de 300 demandeurs d'asile qui se sont installés à Vintimiglia, la ville-frontière italo-française.

François Hollande était à Milan dimanche dernier, où il a rencontré Matteo Renzi pour parler d'une réglementation commune aux deux pays. Les expressions "fermetures de frontière", et "contrôle" entrent alors en conflit, et posent de nombreuses ambiguités.

"Le lampedusa grec" : Lesbos, en Grèce, au micro deSandy Dauphin

L'ile de Lesbos a vu débarquer 25.000 migrants depuis le début de l'année, c'est 5 fois plus que l'an dernier. Des embarcations de fortune font la traversée depuis Turquie située juste en face.

Une équipe de médecin du monde tourne à plein régime dans le centre de rétention de Moria. 2 docteurs, 2 infirmiers, un psychologue pour 600 personnes dans le camp et des centaines d’autres qui attendent une place à l’extérieur. Le responsable Yorgos Bakas parle de crise humanitaire.

Devant le centre de rétention de l'île de Lesbos.
Devant le centre de rétention de l'île de Lesbos. © Radio France / Sandy Dauphin

Reportage au Brésil où la chute de la présidente Dilma Roussef influence l'égalité et les droits

8 min

UN JOUR DANS LE MONDE - REPORTAGE REAC BRESIL DEF DEF

Nous partons au Brésil, où les partisans de l’égalité se font du souci. Le pays s’est longtemps voulu en pointe sur les droits des Amérindiens, des homosexuels ou encore la défense de l’environnement. Mais avec une présidente en chute libre dans les sondages, des scandales de corruption et une économie en berne, le très conservateur président de l’Assemblée a les coudées franches pour faire avancer des réformes réactionnaires.

Indien du Brésil
Indien du Brésil ©

Reportage d’Hélène Seingier

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.