Après les événements de 2011, la révolution des femmes est-elle sur le point d’éclater en Tunisie ? La belle et la meute de Kaouther Ben Hania lance un appel sur les écrans.

« La belle et la meute » : En Tunisie aussi, l’actualité est aussi brûlante au sujet de la condition des femmes en société. « La belle et la meute » raconte l’histoire d'une jeune fille qui, violée par des policiers, cherche à défendre sa dignité contre un système patriarcal qui semble imprescriptible. On en parle avec la réalisatrice Kaouther Ben Hania.  

Sous les radars ... Florence Paracuellos nous amène dans une ville ravagée par Daesh aux Philippines, à Marawi, majoritairement catholique où là-bas aussi l’Etat Islamique s'est implanté, En Algérie pour une déclaration très peu diplomatique, du chef de la diplomatie.   Et enfin, aux USA où 5 anciens présidents américains se sont rencontrés à l’occasion d’un concert pour les victimes des Ouragans, au Texas.

Le Reportage ce soir, direction la Bolivie avec Alice Campaignolle. Connue comme le second pays au monde avec la plus haute représentation féminine à l’assemblée (53%). Pour autant, cette propension honorable ne fait pas disparaître le plus fort taux de violences faites aux femmes. C’est pourquoi, il existe une loi en vigueur, les protégeant contre ces dérives patriarcales. (Reportage réalisé avec l’appui de l’European Journalism Centre).

Dans l’actu en série, Brexit saison 1 :  Quentin Dickinsonrevient sur l’impérissable feuilleton britannique. La Grande-Bretagne est toujours en quête d’une solution favorable à sa sortie de l'Europe en dépit de nombreuses complications. 

Le rendez-vous média de la semaine avec Alexandra Ackoun. Et le fake news de la semaine  nous emmène en Inde où ont débuté il y a quelques jours les festivités du Diwali...   autre fake news, accusée par Donald Trump de diffuser de fausses informations, la chaîne américaine CNN contre-attaque avec un spot publicitaire de 30 secondes, d'une efficacité redoutable.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.